Des moyens supplémentaires affectés à Verdun après la nuit de violences urbaines

Dans la nuit de vendredi à samedi, trois véhicules et les locaux de la mission locale ont été incendiés dans le quartier des planchettes à Verdun. À leur arrivée, les pompiers et la police ont dû affronter une dizaine de jeunes armés de cailloux.

Des véhicules et la mission locale ont été incendiés.
Des véhicules et la mission locale ont été incendiés. © Stiliana Peev/Francetv

Il est 1h du matin samedi 20 mars 2021 quand les pompiers de Verdun interviennent dans le quartier des planchettes. Trois voitures sont en feu ainsi que le bâtiment de la mission locale. Ils sont empêchés d’intervenir par une dizaine de jeunes en cagoules qui leur jettent des pierres. Il faudra attendre deux heures et des renforts de police et de gendarmerie pour qu’ils puissent éteindre l’incendie.

Selon l'AFP, un homme a été placé en garde à vue. Il aurait proféré des menaces à l'encontre des fonctionnaires de police ces derniers jours.

Vengeance

Le maire de Verdun Samuel Hazard pointe clairement une opération de vengeance suite au travail de la police pour libérer les caves du quartier squattées pour des opérations de trafic. "Il s’agit incontestablement de représailles suite aux actions que nous menons sur certains secteurs. Oui, l’Etat de droit passera et ce ne sont pas des intimidations voire des menaces qui nous feront reculer. Je ne céderai pas, nous ne céderons pas!", martelait-il ce matin dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Brigitte Klinkert, ministre déléguée à l'insertion auprès de la Ministre du travail, de l'emploi et de l'insertion, s'est rendue sur place en début d'après-midi. Le président de la Région Grand-Est Jean Rottner était attendu à ses côtés. La ministre avait déjà visité cette mission locale le 4 mars dernier. 

La ministre déléguée à l'insertion s'est rendue sur place.
La ministre déléguée à l'insertion s'est rendue sur place. © Stiliana Peev/Francetv

Renforts ministeriels

Selon le Ministre de l'intérieur il aurait été fait usage de cocktails molotov. Gérald Darmanin a apporté son soutien au Maire de Verdun et a affirmé que 7 policiers supplémentaires seront affectés à la circonscription de sécurité publique de Verdun dès cette année.
"Ces violences, inacceptables dans notre République, sont la conséquence de la politique menée ces derniers mois pour harceler les trafiquants de drogue et démanteler chaque point de deal identifié. La lutte contre la drogue et contre la délinquance qu'elle suscite est une priorité majeure de l'action de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur, qui tient à saluer l'engagement déterminé des policiers et des gendarmes", précise-t-il dans un communiqué.

Rouvrir au plus vite

Pour la mission locale, il faut trouver au plus vite des locaux pour retravailler.
Pour la mission locale, il faut trouver au plus vite des locaux pour retravailler. © Stiliana Peev/Francetv

Dans les 500 mètres carrés de locaux qui ont brulé une quinzaine de conseillers en insertion rencontraient quotidiennement les jeunes. Ils sont 1.500 sur le nord meusien à bénéficier des services de la mission locale.
Philippe Colautti, son président, réagissait ce matin : "On veut dire aux équipes, aux Verdunois et aux habitants du nord meusien qu’on regarde déjà devant et qu’on travaille depuis cette nuit pratiquement à des solutions pour très très vite remettre en place la mission locale dans un autre lieu, d’ici quelques jours. Il n’est pas question de se laisser impressionner."
Des locaux provisoires ont déjà été proposés en secours.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers incendie violence police société sécurité