Réaction chimique au siège de l'Union Laitière de Bras-sur-Meuse : les blessés sont rentrés chez eux, analyses en cours

Lundi 29 juin à 9h45, les pompiers de Meuse sont intervenus sur le site de l'ULM (Union laitière de Meuse) à Bras-sur-Meuse sur un dégagement de fumées provoqué par une réaction chimique. Cinq personnes ont été transférées à l'hôpital de Verdun avant de regagner leur domicile en fin de journée.

Le site de l'union laitière de la Meuse (ULM) à Bras-sur-Meuse (image d'archive).
Le site de l'union laitière de la Meuse (ULM) à Bras-sur-Meuse (image d'archive). © Google street view
Un mélange d'acide nitrique et de thiosulfate d'ammonium dans une cuve a provoqué une réaction chimique sur le site ULM (Union laitière de Meuse) de Bras-sur-Meuse, près de Verdun, lundi 29 juin 2020 vers 9h45. Des fumées orange-marron contenant des vapeurs nitreuses se sont échappées, de manière "localisée" et sur une "courte durée", précise la préfecture de Meuse, l'intervention des sapeurs-pompiers a permis de rabattre les fumées au sol grâce aux lances à eau. L'incident est accidentel. 
"Un transporteur extérieur à l’entreprise s’est présenté à 9h00 à l’usine. Il a ensuite procédé au déversement de son chargement dans une des cuves de l’ULM sans attendre l’autorisation préalable. Ce produit n’était pas destiné à la coopérative", explique l'ULM dans un communiqué. Le produit déchargé s'est avéré être du thiosulfate d'ammonium qui, en contact de l'acide nitrique, a provoqué les fumées.
 

Cinq blessés légers

Cinq personnes ont été légèrement blessées, parmi les 40 présentes dans l'entreprise. "Deux personnes présentant des symptômes légers se sont présentées aux urgences dans la matinée", explique la préfecture. Trois autres personnes ont été transférées au centre hospitalier de Verdun. "Les 35 autres personnes ont été examinées et ont pu rejoindre leur domicile", conclut le communiqué. En soirée, tous sont rentrés chez eux.

Les opérations de sécurisation du site se sont poursuivies toute la journée. 35 pompiers et sept gendarmes sont intervenus. "Les deux sites ULM et EMC2 resteront probablement fermés la journée du mardi 30 juin", indique la préfecture dans un communiqué ce lundi soir. La réouverture est prévue pour mercredi 1er juillet ou jeudi 2 juillet. "Des analyses réalisées par les moyens spéciaux du SDIS et une expertise de la DREAL sont en cours. Leur résultat conditionnera la technique de neutralisation et de dépotage de la cuve qui devra être mise en oeuvre.
Le mélange resté dans la cuve est en cours d'extraction.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter