Verdun : rassemblement des avocats du barreau de la Meuse devant le Palais de Justice

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thierry Pernin
Lundi 20 janvier 2020, à l’occasion de l’audience solennelle de rentrée du Tribunal Judiciaire de Verdun, les avocats du barreau de la Meuse ont exprimé leur opposition à la réforme des retraites.
Lundi 20 janvier 2020, à l’occasion de l’audience solennelle de rentrée du Tribunal Judiciaire de Verdun, les avocats du barreau de la Meuse ont exprimé leur opposition à la réforme des retraites. © Barreau de la Meuse

Comme la semaine dernière à Bar-le-Duc, les avocats du barreau de la Meuse ont exprimé sur les marches du palais de justice de Verdun, ce lundi 20 janvier 2020, leur refus de la réforme des retraites.

Ce matin, lundi 20 janvier, à l’occasion de l’audience solennelle de rentrée du Tribunal Judiciaire de Verdun, les avocats du barreau de la Meuse se sont rassemblés devant le Palais de Justice pour exprimer leurs inquiétudes face à la réforme des retraites.

Celle-ci va avoir un impact énorme sur les petits cabinets. C’est le cas en Meuse. Aujourd’hui, la réforme souhaite multiplier par deux voire tripler leurs cotisations. Cette charge paraît insupportable pour beaucoup de cabinets qui, à terme, devraient cesser leurs activités.

Sauf que les cabinets meusiens assurent des nombreuses missions pour l’aide juridictionnelle et leur disparition entraîneraient des difficultés pour assurer ces missions. Ce qui pose un véritable problème d’accès au droit.
 
Réunis en assemblée générale extraordinaire l'après-midi, le Barreau de la Meuse a voté la grève illimitée de toute l’activité judiciaire, en prolongation des mouvements de grève générale décidés le 6 janvier et prolongé le 13 janvier 2020.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.