• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Moselle : le tir de nuit des renards fait débat

Prélèvement de renards / © France 3 Lorraine
Prélèvement de renards / © France 3 Lorraine

En Moselle, le tir de nuit des renards est autorisé pour les 2 ans à venir. Une décision préfectorale qui ne fait pas l'unanimité. Décision qui va à l'encontre d'un avis du Tribunal administratif de Strasbourg rendu le 10 janvier 2018.

Par Didier Vincenot

Les renards inquiètent les autorités.
Notamment face au risque de propagation de l'Échinococcose.

Les échinocoques sont de petits vers, des parasites pouvant être transmis à l'homme, notamment par les excréments du renard, mais également par les chiens ou chats.

Ces parasites provoquent une maladie touchant le foie et étant potentiellement mortelle pour l'être humain.

D'où l'intérêt des autorités pour le renard roux, et d'effectuer des prélèvements, afin d'effectuer des recherches permettant de mesurer le taux d'infestation du parasite.

La Préfecture de la Moselle a donc autorisé ces prélèvements par tirs de nuit, pour les 2 années à venir, décision qui va à l'encontre d'un avis du Tribunal administratif de Strasbourg rendu le 10 janvier 2018.

On s'en doute, les défenseurs du renard roux ne voient pas cette mesure d'un très bon oeil.
Leur argumentation est notamment fondée sur le fait que si les renards roux disparaissent, d'autres vecteurs potentiels de la maladie, les rongeurs, vont proliférer, étant donné que le renard est un de leur grand prédateur.

Associations qui ont donc lancé des pétitions et ne s'interdisent pas des actions en justice.


Reportage : Benoît Bour - François Carretier - Laurent Maas


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus