Cet article date de plus de 6 ans

Politique : Arlon rompt son jumelage avec Hayange devenue mairie FN

Annoncée dès le lendemain de la victoire du candidat d'extrême-droite, le FN Fabien Engelman à l'élection municipale à Hayange (57), le jumelage avec Arlon, qui datait de 1962, vient d'être officiellement rompu par le collège communal de la cité belge.
© AFP PHOTO / GEORGES GOBET
L'information a été annoncée mercredi 14 mai 2014 par Le Républicain Lorrain : le collège communal d'Arlon vient d’acter officiellement la décision de mettre fin au jumelage existant depuis 1962 avec la ville d'Hayange (Moselle).

Une décision annoncée le 31 mars dernier, peu après l'élection du candidat d'extrême-droite Fabien Engelmann comme maire de la cité mosellane et unique maire FN de Lorraine. Cette décision annoncée par le bourgmestre de la cité belge, Vincent Magnus, est donc désormais validée par le conseil communal, l'équivalent belge du conseil municipal.

Notre reportage du 2 avril à Arlon :
durée de la vidéo: 01 min 28
Arlon s'interroge sur son jumelage avec Hayange

 

Diekirch s'éloigne également

La commune de Dierkirch (Luxembourg) avait annoncé, début avril, vouloir prendre les mêmes dispositions. Ce sera fait dans les prochains jours, précise l'Essentiel dans sa version en ligne du 15 mai 2014.

"En tant que socialistes, nous considérons qu’il n’est pas possible de dialoguer avec des gens se réclamant d’un parti d’extrême-droite. C’est la raison pour laquelle nous avons d’ores et déjà décidé de rompre toutes les relations que nous entretenons avec la mairie de Hayange." Claude Haagen, bourgmestre de Diekirch.
 


Afficher Election d'un maire Front national : rupture des relations entre Arlon et Hayange sur une carte plus grande


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 rassemblement national politique belgique archives élections européennes fabien engelmann