"Le climat est lourd mais en football, tout peut arriver", l'entraineur du FC Metz essaie de positiver avant la réception de Lyon

Vendredi 23 février 2024, le FC Metz jouera un match décisif contre Lyon pour le compte de la 23e journée de Ligue 1. Une rencontre qui se déroulera à guichets fermés dans un climat tendu après l'incroyable série de mauvais résultats des grenats au cours des neuf dernières journées. En conférence de presse, ce mercredi, l'entraîneur Laszlo Bölöni a reconnu que le climat était lourd.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dix minutes. C'est la durée de la conférence de presse de Laszlo Bölöni ce mercredi 21 février 2024 avant la réception de Lyon vendredi soir à Saint-Symphorien. Le technicien roumain a juste eu le temps de reconnaître que la situation était compliquée pour son équipe après une série de huit défaites pour un seul match nul au cours des neuf dernières rencontres de championnat. Le lourd revers 3-0 concédé à Montpellier dimanche face à un adversaire qui lutte pour le maintien est encore dans toutes les têtes.

Le climat est lourd, c'est compréhensible. Le vestiaire actuellement il est triste, abattu, un peu désorienté.

Laszlo Bölöni, entraîneur du FC Metz

"Le climat est lourd, c'est compréhensible", reconnaît Laszlo Bölöni. "Le plus important c'est de laver les têtes le plus rapidement possible. C'est à ça qu'on essaye de travailler. Le vestiaire actuellement il est triste, abattu, un peu désorienté. Dans des situations comme celles-ci, je crois qu'il faut faire les choses le plus simplement possible."

D'autant plus que les Messins ne savent pas s'ils pourront compter sur leur attaquant Didier Lamkel Zé qui s'est blessé dimanche à l'épaule à Montpellier et dont la participation contre Lyon demeure très incertaine.

La dynamique lyonnaise

En face, l'Olympique Lyonnais connaît une dynamique inverse à celle du FC Metz puisque le club rhodanien a redressé la barre depuis plusieurs semaines. Avec 25 points, les hommes de Pierre Sage sont même tout près d'avoir réintégré le top 10 du championnat. Une équipe en confiance face à une formation messine dont la dernière victoire en championnat contre Lorient remonte au 26 novembre, c'est-à-dire une éternité. 

"Mon travail ce n'est pas seulement d'être deux fois par jour sur le terrain" a tenté d'expliquer le coach grenat. "On discute aussi individuellement, collectivement et en fonction de ce qui se passe d'une semaine à l'autre, on essaye d'arracher le maximum de ce qu'on est capables."

À l'occasion de cette conférence de presse d'avant-match, Laszlo Bölöni a déclaré qu'"en football tout était possible". Certains y verront une forme d'impuissance, d'autres plutôt la méthode Coué avant un match ou une série de matchs - avec le déplacement à Nantes et la réception de Clermont - qui décideront très largement du sort du FC Metz en Ligue 1.