CARTE. Agriculteurs en colère : blocages autoroutiers en Moselle, "On est partis pour rester"

Les agriculteurs intensifient leurs actions. Ce jeudi matin, ils bloquent plusieurs axes autoroutiers : l'A31 à hauteur de Fey et Thionville et l'A320 au niveau de Freyming-Merlebach. Par anticipation la préfecture de Moselle a fermé trois portions d'autoroutes dès 9 heures. Les deviations détaillés ci-dessous sont déjà saturées.

Les agriculteurs continuent de mettre la pression sur le gouvernement. Ce jeudi matin c'est en Moselle que les blocages sont les plus importants avec des barrages sur l'A31 au niveau de Fey et Thionville et l'A20 à Feyming-Merlebach.

On ne bougera pas tant qu'il n'y aura pas d'actions concrètes.

Marc Bodo président JA 57

Entre 150 et 200 tracteurs sont attendus pour une action qui pourrait s'étendre sur la durée, c'est ce que nous confirme Marc Bodo président des Jeunes Agriculteurs de Moselle joint par téléphone :

"On est partis pour rester, on est équipés comme des rois et on ne bougera pas tant qu'on n'aura pas des actes, pas des paroles mais des actions concrètes. On a des camions chauffés, de la nourriture, on peut tenir longtemps. J'en ai fait des manifestations mais des comme ça jamais, il y a vraiment un ras-le-bol général."

Les déviations en place 

Pour assurer la securite des manitestants et des usagers de la route, la préfecture de Moselle a décidé la fermeture de l'autoroute A31 à Fey et Thionville, entre les diffuseurs 41 et 44, dans les deux sens.

L'autoroute A4 est également interdite à la circulation dans les deux sens du péage de Saint-Avold au diffuseur de FarébersvillerL L'autoroute A320 est interdite a la circulation dans les deux sens à l'echangeur A4/A320 Freyming-Merlebach.

Des déviations sont mises en place durant la manifestation des agriculteurs le 25 janvier 2024 à partir de 9h :

  • A31 à Fey, la sortie est obligatoire :

Dans le sens sud-nord au diffuseur 28 à Cheminot, vers la D910 en direction de Buchy, puis la

D955 en direction de Metz (RN 431).

Dans le sens nord-sud au diffuseur 29 à Fey, puis reprendre l'autoroute au premier giratoire.

  • A31 à Thionville, la sortie est obligatoire :

Dans le sens sud-nord au diffuseur 41 vers la RD14 pour reprendre l'A31 ; dans le sens nord-sud au diffuseur 44 vers la RD15, puis la RD653 jusqu'à l'échangeur 40 pour reprendre l'A31.

  • A4 dans le sens Paris-Strasbourg : 

Sortir de l'A4 à Saint-Avold puis déviation par la RD633, puis la RD603, puis la RD656, puis la RD910 puis reprendre le diffuseur de Farébersviller pour rejoindre Strasbourg par l'A4 ; prendre la RD910 puis la RD30 pour rejoindre l'A320 en direction de Sarrebruck.

  • A4 dans le sens Strasbourg-Paris : 

Sortir de l'A4 au diffuseur de Farebersviller, pour rejoindre l'A4 en direction de Metz, déviation par la RD29 puis la RD29D, puis la RD910, puis la RD603, puis la RD633, puis reprendre l'A4 par l'échangeur de Saint-Avold; pour rejoindre l'A320 en direction de Sarrebruck, déviation par la RD910, puis la RD30, puis la RD603, puis prendre l'A320 par le diffuseur de Forbach.

La préfecture suggère aux automobilistes qui le peuvent d'éviter de se déplacer sur ces axes autoroutier et de télétravailler.

Vous pouvez suivre l'évoluation du trafic en temps réel ici :

Hier, la FDSEA de Moselle s'était déjà faite remarquer avec des actions de démontage de barrières de péage :

Les manifestants

Au milieu des tracteurs bloqués sur l'A31 en direction de Thionville, notre collègue Valentin Piovesan s'est entretenu avec Justine Brosse, une apprentie agricultrice de 18 ans qui lui a fait part de ses inquiétudes pour l'avenir :

"J'ai peur de ne pas y arriver avec toutes les normes qu'on nous impose c'est de plus en plus compliqué. Les agriculteurs plus âgés me disent de faire autre chose, que je n'aurai pas une belle vie mais quand on est passionné... Moi c'est ce que je veux faire, je ne vais pas lâcher et avec ces manifestations on espère faire bouger les choses."

En fin de matinée une cinquantaine de tracteurs et engins agricoles bloquaient l'A31 en direction de Thionville.

Une liste de 24 revendications

Mercredi 24 janvier, les agriculteurs ont adressé une liste de 140 revendications au gouvernement. Parmi elles : une aide immédiate d'urgence aux secteurs les plus en crise, l'ouverture d'un chantier de réduction des normes et l'allègement des contraintes environnementales. 

On nous impose des normes impossibles à mettre en oeuvre, on en crève

Fabrice Couturier, président FDSEA 57

Mettre un coup d'arrêt à cette évolution normative c'est ce que prône Fabrice Couturier, président de la FDSEA 57 :

"il faut arrêter cette folie normative. On nous impose des normes qui sont impossibles à comprendre et à mettre en œuvre ! Et parallèlement on doit faire face à la concurrence sauvage de pays qui n'ont pas de normes comme l'Ukraine, on en crève de tout ça. Il faut agir là où on le peut avec le taux de jachère par exemple. On a une rentabilité très faible mais on ne peut pas exploiter certaines terres.

En Moselle les trésoreries de certains sont très tendues, on a vraiment une agriculture à deux vitesses. Pour les jeunes qui s'installent c'est très dur alors qu'on en a besoin. 75 jeunes se sont installés l'an dernier mais une centaine est partie en retraite et d'ici dix ans ça sera 1 sur 2 !"

Ce jeudi matin le premier ministre Gabriel Attal réunit les trois ministres en charge de ces dossiers, Bruno Le Maire (économie), Christophe Béchu (transition écologique) et Marc Fesneau (Agriculture) pour annoncer des mesures.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité