Metz : "Ancrage", le premier album de Louise en duo avec sa guitare baptisée Ellie

Elle s’appelle Louise et a baptisé sa guitare Ellie. A elles deux, elles forment le duo Louise-Ellie. Pour les 26 ans de la jeune femme, elles sortent leur premier CD "Ancrage". Un album indépendant écrit, composé et même illustré elle-même.

Louise a dessiné toutes les illustrations de son album.
Louise a dessiné toutes les illustrations de son album. © Louise-Ellie

Ne vous arrêtez pas à la guirlande lumineuse qu'elle porte toujours dans les cheveux quand elle joue. Si c’est son accessoire fétiche, Louise-Ellie est bien plus qu’une jeune fille en fleurs.

Auteur, compositeur, interprète et même illustratrice de son premier CD baptisé "Ancrage" (sorti le mercredi 24 mars 2021), la messine d’adoption a plutôt des airs de femme-orchestre.

Enfin, on exagère un peu car en fait, elles sont deux. L’humaine de l’histoire, c’est Louise, née en Haute-Marne, arrivée à Metz pour suivre des études de scénographie. Le deuxième membre du duo c’est Ellie, le surnom de la guitare acoustique qu’elle ne quitte jamais. "Je considère que c’est un vrai projet de duo", explique Louise.

Louise, sa guirlande lumineuse et sa guitare.
Louise, sa guirlande lumineuse et sa guitare. © Yves Kreidl/Francetv

Tremplin musical

Elle qui a une portée de musique avec un silence tatouée sur le bras, préfère la scène et le public. A son actif, des premières parties de Julien Doré ou Gaëtan Roussel. Elle n’avait pas prévu de faire un album. "La scène, c’est le but de tous les musiciens. Les albums servent à garder le lien avec le public pour qu’ils aient quelque chose à réécouter après le concert."

Les concerts, elle en vivait presque mais tout s’est arrêté avec l’épidémie et Louise a dû prendre un boulot de surveillante en collège. C’est grâce à sa victoire au tremplin Jukebox organisé par le Journal de la Haute-Marne qu’elle a pu enregistrer son disque en août 2020 au château de Faverolles.

Folk poétique

"Je préfère poétique à mélancolique", explique-elle quand on lui demande de décrire sa musique. Si sa folk à textes n’est pas mélancolique, elle est en tout cas très nostalgique de l’enfance, du temps qui passe et des amours qui s’effacent.

"Le disque parle vraiment de cette transition de l’enfance à l’âge adulte. Pendant le confinement, je me suis replongée dans toutes les choses que je faisais enfant. J’ai commencé l’accordéon à l’âge de 10 ans mais je n’y avais pas touché depuis huit ans. Ce sont les choses que l’on fait en étant enfant qui nous construisent."

C’est ça son "ancrage", un disque comme une bouteille à la mer pour ne pas oublier ses racines. Aujourd’hui, à l’accordéon (baptisé Paolo. précision importante), elle préfère la présence plus discrète de la guitare.

"Ancrage" par Louise-Ellie.
"Ancrage" par Louise-Ellie. © Louise-Ellie

Un quart de vie

Mais rends-toi compte Que ce qui te tient debout, N’est pas la lueur des beaux jours Que même si le monde t’anime Il tournera bien sans toi Alors rêve le passé, Écris-le et crois en toi Puisque le monde va tourner Fais-le tourner avec toi

Louise-Ellie

Avec ses textes les plus nostalgiques, la musique se pare toujours d’accents de voyages, ukulélé, cajon, harmonica. "J’aime bien contrebalancer les sonorités des textes tristes avec des musiques plus rythmées."

Dans son premier clip "Déserteur", on pourrait voir un appel à sa génération qui abandonne trop vite ses idéaux. L’image lui plaît mais elle assure que c’était juste un message personnel destiné à une personne bien précise.

"25 ans ,c’est un quart de vie envolé", slame la jeune femme dans sa dernière chanson. 25 ans passés c’est déjà bien assez pour que Louise-Ellie ait une vieille âme.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture