Cet article date de plus de 3 ans

FC Metz 0-3 Olympique Lyonnais : quand le lion rugit...

Le FC Metz, après une bonne première mi-temps, a laissé les lyonnais prendre le jeu à leur compte dans un stade désert, la rencontre se déroulant à huis clos.

Le stade Saint-Symphorien.
Le stade Saint-Symphorien. © Benoît de Butler - France 3 Lorraine

Le match

Ambiance très particulière mercredi soir pour les Grenats.
Avec bien sûr les relents d'une soirée ratée du "premier" match contre l'Olympique Lyonnais.

L'ouverture du score par Metz, des pétards jetés par quelques inconscients, le match arrêté, les sanctions...
Nul ne peut dire quel aurait été le score à l'issue de la rencontre avec un Metz qui pressait les lyonnais.

Mais les faits sont là.
C'est donc un match à rejouer, à huis clos, dans un stade vide, une ambiance glaciale, que s'est déroulée la rencontre.

Metz devait cependant faire face à de nombreuses absences : tout d'abord des deux recrues du Mercato d'hiver, Cheick Diabaté et Fallou Diagne évidemment non qualifiées à la date à laquelle le match arrêté s'est déroulé,  mais aussi de Benoît Assou-Ekotto et Cheick Doukouré (suspendus) ou encore Mevlüt Erding, Yann Jouffre, Ismaïla Sarr et Thibaut Vion (blessés) et Milan Bisevac (malade).

Une véritable hécatombe et un vrai pensum pour composer le onze de départ.
Mais Philippe Hinschberger en a vu d'autres.

La preuve, c'est que les Grenats ont fait illusion toute la première période.
Notamment par Renaud Cohade, dangereux à plusieurs reprise.


En seconde période, les lyonnais, visiblement attentifs à la causerie traditionnelle de mi-temps, reviennent sur le terrain et se présentent beaucoup plus affirmés.

Et ça paie.
59ème minute. Le buteur maison, Alexandre Lacazette, se démarque limite hors jeu et trompe Didillon.

Les messins tentent alors de réagir, mais Florent Mollet ne peut obtenir qu'un corner sur un tir qui aurait mérité mieux (81').

Et comme souvent en pareilles circonstances, quand rien ne rentre, c'est l'adversaire qui va se tailler la... part du lion.
Tout d'abord par Jordan Ferri (87') puis Corentin Tolisso (90') qui corsent l'addition.


Ces deux rencontres contre Lyon à Saint-Symphorien seront donc à oublier très rapidement, le FC Metz doit tout de suite passer à autre chose et se consacrer à son unique objectif : le maintien en Ligue 1.

FC Metz  0-3  Olympique Lyonnais feuille de match.
FC Metz 0-3 Olympique Lyonnais feuille de match. © LFP

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc metz football sport olympique lyonnais ligue 1