FC Nantes 1-0 FC Metz : en revenant de Nantes...

Cueillis à froid dès la 3ème minute par un but assassin d'Emiliano Sala, les Grenats n'ont jamais pu revenir. Dommage...

Le match

Pour ce déplacement à Nantes, Philippe Hinschberger avait particulièrement motivé ses troupes.

D'abord parce que le FC Metz l'avait emporté sur cette même pelouse l'an dernier de fort belle façon, mais aussi parce que les dernières rencontres avaient montré beaucoup de mieux.

Il fallait cependant composer avec les absences importantes d’Emmanuel Rivière, Ibrahima Niane, Yann Jouffre ou encore d’Ablie Jallow.

Les messins n'ont cependant pas le temps d'entrer dans le match que le ciel leur tombe sur la tête.

3ème minute : centre droit repoussé par Kawashima dans les pieds de Sala, qui ne laisse évidemment pas passer l'aubaine.

Dès lors, tout devient beaucoup plus compliqué.

Les messins poussent, mais leurs tentatives restent vaines.

Kawashima s'emploie d'ailleurs sur un nouveau tir de Sala (31').

Menés 1-0 à la pause, les messins, à peine remis de leurs émotions, voient un nouveau coup du sort s'abattre sur eux.

En seulement 5 minutes, monsieur Hamel voit doublement jaune pour Benoît Assou-Ekotto. Jaune + jaune = donc rouge et le défenseur lorrain doit rentrer prématurément au vestiaire (52').

Nouveau coup du sort en fin de match : Opa Nguette est déséquilibré dans la surface. L'arbitre désigne le point de pénalty, transformé par Nolan Roux. 

Alors que Metz respire enfin, la bouffée d'air est de courte durée : monsieur Hamel, donne le coup de pied de réparation à retirer, certains joueurs s'étant selon lui trouvés dans la surface au moment du tir.

Tiré une nouvelle fois par Nolan Roux, mais le ballon s'envole (90 + 3').


Un nouvel évément négatif, encore une fois en fin de match. Fatalitas...

Philippe Hinschberger n'a pas apprécié cette décision : CLIQUEZ ICI


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité