Inondations : "un mois de pluie en 24 heures", la Moselle reste en vigilance rouge aux crues

durée de la vidéo : 00h00mn27s
La Moselle reste placée en vigilance rouge crues samedi 18 mai 2024. Les inondations provoquent des centaines d’interventions de pompiers. ©France Télévisions

Même si la Moselle reste en vigilance rouge samedi 18 mai, la situation s'améliore. Après les abondantes précipitations de la veille qui ont causé des inondations, l'heure est au nettoyage. La Meurthe-et-Moselle passe aussi en vigilance rouge.

Samedi 18 mai 2024, Météo France laisse la Moselle en vigilance rouge "crues" malgré la baisse du niveau des eaux. Dans un communiqué, la préfecture recense : "136 interventions. Un mois de pluie en 24 heures". Des sapeurs-pompiers étaient toujours sur place. Cependant, "aucune victime ni blessé n'est à déplorer", confirme la préfecture.

Jérôme Boulanger est le commandant du SDIS 57. Il a dû gérer plus de quatre mille appels cette nuit. "La situation est stabilisée", dit-il à France 3 Lorraine ce samedi. "C’est plutôt un signe encourageant pour les habitants qui sont dans des situations difficiles".

On est sur un plateau. Ce qu’il faut, c’est que tout le monde s’arme de patience car la décrue va être relativement lente, deux ou trois jours encore au moins.

Jerôme Boulanger, commandant SDIS 57

Ainsi, sur le secteur de la commune de Filstroff, la hauteur atteinte correspond aux plus hautes eaux connues, dépassant les crues historiques de 1983 et de 1997. "Les plongeurs ont travaillé toute la nuit dans le secteur de Bouzonville pour faire des reconnaissances. Des pluies sont encore annoncées en fin de journée. Nous surveillons plus attentivement les cours d’eau qui ont atteint les pics de crues". Et Jérôme Boulanger ajoute : "On est sur un plateau. Ce qu’il faut, c’est que tout le monde s’arme de patience car la décrue va être relativement lente, deux ou trois jours encore au moins et ne pas prendre de risques sur les routes".

VIDEO. Jérôme Boulanger, commandant du SDIS 57 fait le point de la situation à la mi-journée. 

durée de la vidéo : 00h02mn21s
Jérôme Boulanger est le commandant du SDIS 57. Il a dû gérer plus de quatre milles appels cette nuit. La situation est désormais stabilisé. ©France Télévisions

À Sarreguemines en Moselle, la situation s’améliore mais l’alerte est maintenue. La pluie s’est arrêtée à la mi-journée. "Vu la quantité d’eau qui est passé dans la ville hier (vendredi) on a eu peur. Mais ce matin, on est un peu soulagé, même s’il y a beaucoup de boulot. Mais plus de peur que de mal", raconte un habitant.

Nettoyage après les inondations

La situation est identique à Boulay en Moselle. L'ONG Secouriste sans Frontières est sur place. "C’est très surprenant. Nous, on s’attendait à voir des rues inondées mais en fin de compte petit à petit tout est parti. En revanche, on fait beaucoup de caves en ce moment", raconte Thierry Cerdan. De son côté, le maire de la ville précise, "progressivement ça rentre dans l'ordre et chaque heure qui passe, on tend vers le mieux", dit Philippe Schutz.

La situation reste compliquée à Hombourg-Haut et dans la vallée de la Nied, confirme la préfecture.

Selon le site Vigicrues, "les pluies exceptionnelles observées ont provoqué une montée rapide sur tous les cours d’eau du bassin versant des Nieds". Dans son bulletin de 16 heures, ce samedi 18 mai, Vigicrues a également placé la Meurthe-et-Moselle en vigilance rouge.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité