Cet article date de plus de 4 ans

Marthe Cohn, espionne en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale

Une ancienne espionne juive envoyée en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale aujourd'hui âgée de 96 ans, témoigne cette semaine dans des lycées de Metz. Marthe Cohn a gardé en elle ce besoin de transmettre l'esprit de la Résistance. 
Marthe Cohn au lycée De La Salle lundi 17 octobre à Metz
Marthe Cohn au lycée De La Salle lundi 17 octobre à Metz © Benoît Bour
Elle transmet une énergie lumineuse. Toujours ce besoin de faire passer son message. "La paix a un prix". Marthe Cohn le sait mieux que personne, car cette femme née à Metz en 1920 a un passé riche. De confession juive, parlant allemand, elle a été espionne au service de la Résistance, pendant le deuxième conflit mondial, en Allemagne. Cette semaine elle livre à nouveau son témoignage auprès des lycéens à Metz. 

Sa vie est un livre d'Histoire. Elle a tenté plusieurs fois en vain d'infiltrer l'Alsace annexée comme la Moselle, puis elle parvient à atteindre l'Allemagne via la Suisse, le 11 avril 1945. Elle collecte alors de précieuses informations, qui facilitent l'avancée des troupes françaises. Elle avertit ses supérieurs de l'abandon de la ligne Siegfried, dans la région de Fribourg-en-Brisgau, et signale une importante embuscade de la Wehrmacht, en Forêt-Noire.

Pour ces actes, Marthe Hoffnung obtient la Croix de guerre en 1945. Pour les mêmes faits, elle obtiendra en 1999, la Médaille militaire, et sera faite Chevalier de la Légion d'honneur en 2004, avant d'obtenir la Médaille de reconnaissance de la Nation, en 2006.

Reportage à Metz : Benoît Bour et François Carretier

durée de la vidéo: 01 min 23
La flamme de la Résistance ©France 3 Lorraine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
résistance histoire sorties et loisirs seconde guerre mondiale