Sadio Mané, de pépite du FC Metz à possible Ballon d'or

Publié le
Écrit par Yoann Rodier

Auteur d'une saison remarquable avec Liverpool et le Sénégal, Sadio Mané figure parmi les favoris du Ballon d’Or 2022. Il y a tout juste 10 ans, l'attaquant se révélait sous le maillot du FC Metz et sauvait financièrement le club relégué en National.

Vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations avec le Sénégal en février, bien parti pour disputer une troisième finale de Ligue des Champions avec Liverpool (vainqueur en 2019), Sadio Mané réalise sans doute une des saisons les plus abouties de sa carrière. De quoi faire de l’attaquant sénégalais de 30 ans un très sérieux candidat au Ballon d’or 2022.

Qui aurait pu imaginer un tel parcours, lorsqu’il y a 10 ans quasiment jour pour jour, Mané inscrivait son premier but sous le maillot du FC Metz (défaite 5-2 face à Guingamp). Le club Mosellan vivait alors une saison cauchemardesque, à l’issue de laquelle il allait être relégué en National pour la première fois de son histoire.

Durant l’été 2011, Sadio Mané débarque en Moselle, en provenance de l’académie Génération Foot de Dakar, dont le FC Metz est partenaire. En quelques mois, le talent, la vitesse, la qualité de dribble du natif de Sedhiou impressionnent et marquent les esprits. Il est appelé avec l’équipe professionnelle et entre en jeu pour la première fois le 14 janvier 2012 lors d’une défaite face à Bastia (1-0).

Etoile filante

Le FC Metz sombre dans une spirale négative, mais Sadio Mané, lui, se révèle. En avril, il signe son premier contrat professionnel pour une durée de quatre ans et plante donc son premier pion quelques jours plus tard. Au total, il va prendre part à 19 matchs (12 titularisations). Cela n’empêche pas les Grenats de terminer la saison à la 18ème place du classement et de subir une descente historique en troisième division.

Les prestations pleines de promesses du jeune Sénégalais ont tapé dans l’œil des recruteurs. De nombreux clubs étrangers veulent l’attirer dans leurs filets notamment le Red Bull Salzburg (Autriche), qui formule plusieurs offres. Mais Bernard Serin, le président du FC Metz, tient à sa pépite. "Nous souhaitions absolument garder Sadio Mané, assurera-t-il. C'est pourquoi j'avais fixé une indemnité de transfert très élevée pensant qu'aucun club ne pourrait s'aligner sur cette somme, jamais atteinte pour un joueur de National et même extrêmement rare pour un joueur de Ligue 2."

Cette offre ne pouvait décemment pas se refuser

Bernard Serin, président du FC Metz (le 31 août 2012)

Pour s'offrir Mané, la barre est donc fixée à quatre millions d'euros. Pas de quoi dissuader les Autrichiens, qui finissent par s'aligner dans les toutes dernières heures du mercato estival (le Sénégalais avait alors inscrit un but en championnat face à Luzenac). Le FC Metz fragilisé financièrement par sa relégation en National accepte alors de laisser filer son diamant brut. 

"Cela n’a pas été une décision facile à prendre, croyez-moi, mais cette offre, je ne pouvais décemment pas la refuser, explique à l'époque Bernard Serin, qui aurait certainement eu à combler un déficit important à la fin de la saison. Au vu de la perte sèche des droits télé et de certaines subventions, vendre était la seule solution pour que je ne mette pas encore plus la main à la poche."

Ce transfert surprise (le troisième plus important à l’époque pour le club après ceux de Robert Pirès et de Miralem Pjanic) va permettre au FC Metz de sécuriser l’équilibre de ses comptes, de conserver un effectif de qualité et de repartir sur des bases saines. A l’issue de cette saison au purgatoire, les Grenats retrouveront d’ailleurs immédiatement la Ligue 2, avant d’enchaîner avec une montée en Ligue 1.

Au sommet de son art

De son côté, le prodige Sadio Mané va poursuivre son envol à Salzbourg pendant deux saisons (45 buts et 32 passes décisives en 87 matchs !) avant de partir dans le championnat anglais à Southampton pour 23 millions d’euros. En 2016, c’est le mythique Liverpool FC qui va casser sa tirelire pour s’attacher ses services (41 millions d’euros).

Avec les Reds, le virevoltant attaquant va exploser. Il remporte la Ligue des Champions en 2019 (finaliste en 2018), puis le championnat d’Angleterre en 2020, un titre après lequel le club courrait depuis 30 ans.

Cette saison, Mané marche sur l’eau en club comme en sélection. Il est au sommet de son art. En février, il a offert au Sénégal sa première Coupe d’Afrique des Nations, en terminant meilleur joueur de la compétition, et effacé la déception d'une finale perdue en 2019. Il a aussi contribué à la qualification des Lions pour la prochaine Coupe du monde au Qatar

Avec Liverpool qui est toujours en course pour le titre en Angleterre, l’ancien Messin vient d'inscrire un but ce mercredi en demi-finale aller de la Ligue des Champions face à Villareal (2-0). Les Reds sont en position très favorable pour aller disputer une nouvelle finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes après celles de 2018 et de 2019.

Sa saison fantastique fait de Sadio Mané un des grands favoris avec Karim Benzema pour le Ballon d'Or. Au mois d'octobre, le Sénégalais pourrait bien devenir le deuxième Africain (après Georges Weah en 1995) a décrocher cette récompense. Et on retiendra que cette histoire a débuté sur les bords de la Moselle.