Affaire Saumen: un an de prison avec sursis contre le chef logistique, la société Gépor relaxée

Le tribunal correctionnel de Thionville a rendu son jugement ce lundi 23 novembre dans l'affaire de la mort d'Anthony Saumen, ce salarié de Gépor décédé au port d'Illange en décembre 2009. Le chef d'unité logistique a été condamné à un an de prison avec sursis, la société Gépor a, elle, été relaxée.
Un an de prison avec sursis à l'encontre de l'ancien chef logistique et une peine d'amende de 1.000 euros, la relaxe pour la société Gépor.
Tel est le jugement rendu par le tribunal correctionnel de Thionville, lundi 23 novembre 2020, dans l'affaire de la mort d'Anthony Saumen, ce salarié de 28 ans décédé noyé dans le port d'Illange le 16 décembre 2009. Cette nuit-là, le locotracteur qu'il pilotait en marche arrière a déraillé puis est tombé dans les eaux glacées de la Moselle. Le corps du salarié de Gépor ne sera retrouvé que quelques semaines plus tard. 

Entre soulagement et déception pour la famille Saumen

Après onze années de procédures et de rebondissements multiples, la justice a enfin rendu son verdict.
Une délivrance pour la mère et le frère d'Anthony qui se sont battus pendant de très nombreuses années pour que la vérité éclate et que des responsabilités soient établies. A l'issue du délibéré, l'avocate des Saumen Christelle Merll a évoqué la réaction mitigée de ses clients: "La famille Saumen est déçue par la relaxe de la société Gépor mais par contre, elle est soulagée que la justice se soit enfin prononcée, onze ans après le décès d'Anthony".
Reste désormais à savoir si la défense fera appel de ce jugement. Quant au montant des dommages et intérêts, il sera fixé en mars prochain lors d'une audience civile.  

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société