Contrôle de police à la frontière franco-luxembourgeoise : sensibilisation plus que sanction

 Samedi 25 avril, les forces de l'ordre et le préfet de la Moselle ont participé à des contrôles sur l'autoroute A3, au nord de Thionville, en direction du Luxembourg. Une opération destinée à rappeler les règles du confinement aux usagers qui souhaitaient traverser la frontière.

 

Les contrôles sur l'A31 en direction du Luxembourg.
Les contrôles sur l'A31 en direction du Luxembourg. © Emmanuel Bouard - France Télévisions.
Ce samedi 25 avril, à partir de 14h00, Didier Martin, préfet de Moselle, le commissaire divisionnaire Pierre Bordereau, directeur zonal de la police aux frontières-est et Pierre Glorian, commandant de la compagnie autoroutière CRS, étaient rassemblés sur le rond-point d'Hettange-Grande, à la sortie 44 de l'autoroute A31. Au programme: évoquer les premières modalités d'entrée et de sortie du territoire français et contrôler les usagers.
Au Grand-Duché de Luxembourg, le déconfinement, qui a commencé lundi 20 avril, n'est pas synonyme de réouverture des frontières avec la France et de la libre circulation de ses ressortissants. 

Une vaste opération de contrôle des véhicules

Le contrôle des véhicules sur l'A31 en direction du Luxembourg.
Le contrôle des véhicules sur l'A31 en direction du Luxembourg. © Emmanuel Bouard - France Télévisions.
Pour l'occasion, une importante opération de contrôle a mobilisé une trentaine de policiers et de CRS, placés sur l'A31 au niveau de Thionville, pour intercepter les voitures en direction du Luxembourg et dans le sens descendant.
Le but officiel était de verbaliser les contrevenants qui ne respectent pas les mesures de confinement pour faire le plein d'essence, acheter de l'alcool ou des cigarettes, le tout vendu moins cher dans le Grand-Duché.

"Nous voulions vérifier que les voitures des particuliers avaient bien les attestations justifiant leur déplacement vers le Luxembourg. Comme en France nous sommes encore en confinement jusqu'au 11 mai, il n'est pas possible de se rendre au Luxembourg pour une raison autre que le travail", a rappelé Lisa Eder, adjointe à la cheffe de bureau du service départemental de la communication interministérielle. Seuls les poids lourds et transports de marchandises n'étaient pas concernés par ces contrôles. 

Toutefois sur le terrain, policiers et CRS ont été plutôt cléments: peu de personnes ont été réellement verbalisées. "Près de 1200 véhicules ont été contrôlés pour environ 15% de verbalisation", précise Lisa Eder. 
 
Déconfinement partiel effectif au Luxembourg
Pour rappel, Le Grand-Duché de uxembourg est entré dans la "phase 1" de son déconfinement qui se veut progressif.
En voici les premières mesures:
  • Les mariages civils et les funérailles réunissant maximum 20 personnes sont de nouveau autorisés.
  • Les chantiers de construction, de rénovation, de transformation, de maintenance ou de révision ont repris.
  • Les magasins de bricolage et de jardinage ont rouverts.  
  • Pour se déplacer, le port du masque est obligatoire et une distance de deux mètres doit être respectée entre les individus.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société luxembourg international