Coronavirus : “Dans mon village, une page Facebook pour positiver et s'entraider”

La rue principale de Laix, 210 habitants, à 10 kms de Longwy (54) / © Google street view
La rue principale de Laix, 210 habitants, à 10 kms de Longwy (54) / © Google street view

Juste avant le confinement, une page Facebook "Laix Entraide" a été créée. A 10 km au sud de Longwy, le village de Laix (210 habitants) organise la solidarité sur le réseau social." Pour positiver" dit Barbara Agostini, initiatrice de ce projet collectif.

Par Jean-François Didier

"LAIX Entraide" est une toute nouvelle page Facebook. Créée le 17 mars dans ce petit village de 210 habitants du Pays Haut en Meurthe-et-Moselle. À l'initiative de ce projet, Barbara Agostini, une jeune mère de famille employée à la crêche de la Croix- Rouge de Thionville. Le 19 mars, sur la boîte de réception de la page Facebook de France 3 Lorraine, Barbara a envoyé ce message :
Le message de Barbara Agostini / © FB
Le message de Barbara Agostini / © FB

Bonsoir , je me permets de vous envoyer un petit message positif dans cette drôle d'ambiance. Dans mon petit village , nous avons créé un groupe facebook pour pouvoir communiquer entre nous et nous entraider, si quelqu'un se trouve dans un besoin particuliers ( courses , repas etc...) . Voilà c est tout petit comme action mais si plusieurs petits villages s organisent ainsi et que ça peut aider? !!!

Positiver durant le confinement

En deux ou trois jours, le nombre d'adhérents à la page est passé de 10 à 25, puis à 39 aujourd'hui. Jointe par téléphone le vendredi 20 mars dans la soirée, Barbara explique les raisons de cette initiative :

Nous avons des amis en Italie qui nous ont expliqué leur situation. Nous savions que cela allait arriver ici. Ils nous ont raconté la gravité des choses. Alors autant faire tout de suite quelque chose pour positiver durant ce confinement. On sait que ce sera long, il faut donc s'entraider.

Des petits gestes bienveillants

Ce n'est qu'un début, mais ce qui compte pour Barbara et les autres adhérents à "LAIX Entraide", ce sont les petits gestes et les attentions. L'organisation se met doucement en place à travers ces exemples concrets :

Échanger des adresses pour les courses à domicile, de producteurs de fruits et légumes, se tenir au courant, proposer de l'aide, faire des courses pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer ou tout simplement signaler qu'on est là et se donner des infos pratiques et des nouvelles.

Les petits cadeaux solidaires déposés devant chez Barbara Agostini : une yaourtière, des fraises , des graines , de la peinture pour son mur , des rondins de bois pour des activités manuelle avec ses filles. / © Barbara Agostini - LAIX Entraide
Les petits cadeaux solidaires déposés devant chez Barbara Agostini : une yaourtière, des fraises , des graines , de la peinture pour son mur , des rondins de bois pour des activités manuelle avec ses filles. / © Barbara Agostini - LAIX Entraide

Confinée comme tout le monde avec son mari qui travaille en Belgique et leurs deux jeunes enfants de 2 et 6 ans, Barbara est employée à la crêche de la Croix Rouge de Thionville. Elle sera amenée à s'occuper des enfants de soignants la semaine prochaine et à faire à nouveau les trajets vers Thionville.

Un maire très actif

Le maire de Laix, Hervé Jacquet, est très présent et très actif durant cette période. Au service de ses administrés, il dépose chaque matin du pain et des courses devant la porte de plusieurs habitants. Il montre l'exemple et répétant à tous les consignes de distance et sanitaires. Barbara s'en inspire en répétant qu'il faut rester solidaires tout en respectant les injonctions sanitaires et sécuritaires.

Déposer les livraisons à la porte ou sur la fenêtre, ne jamais entrer chez quelqu'un. On se salue de loin, dans les jardins ou de l'autre côté de la rue et c'est bien comme ça.

Barbara a reçu des graines pour planter des fleurs et des tomates, une yaourtière, des fraises,  de la peinture pour son mur, des rondins de bois pour que ses filles puisse faire des travaux manuels. Tous les jours elle alimente le seau pour les poules d'un de ses voisins.

Ce confinement, ça nous éloigne et ça nous rapproche en même temps.On va continuer à échanger des idées aussi. Des idées pour s'occuper, des jeux, de la lecture et de la culture.

À la fin de l'entretien téléphonique, Barbara n'a pas oublié de me demander des nouvelles. " Et vos proches ? Comment allez vous ? Et au boulot, comment ça se passe ?"

La conversation a été un bel échange. Sincère, chaleureux, informatif et très utile. Comme l'initiative de "LAIX Entraide".

Sur le même sujet

Les + Lus