Vol d'arbres : un ancien forestier écope d'un an ferme

Dans la retentissante affaire de vols d'arbres en Moselle, le délibéré a été rendu ce lundi 23 janvier par le tribunal correctionnel de Thionville. L'auteur du larcin évalué à 500.000 euros a été condamné à deux ans de prison dont un avec sursis et dix ans d'interdiction de gérer la forêt. Les propriétaires de forêt privés se disent satisfaits.

Le délibéré était très attendu. Les vols de bois se multipliant, les propriétaires de forêts privés attendaient une peine exemplaire à l'encontre de celui qui était accusé d'avoir pillé un domaine que ne lui appartenait pas. L'accusé, un ancien dirigeant de groupement forestier, était poursuivi pour "vol et escroqueries aggravées" pour avoir coupé et revendu du bois appartenant à d'autres dans la forêt de Garche en Moselle. Une vingtaine de parcelles était concernées et le préjudice s'élevait à 500.000 euros. Son procès s'était ouvert le 24 octobre 2022 devant le tribunal correctionnel de Thionville.

Tout le monde doit comprendre que la forêt n'est pas un coffre fort dans lequel tout le monde peut se servir

Didier Daclin, président des propriétaires forestiers de Moselle

L'accusé a été condamné lundi 23 janvier à deux ans de prison dont un avec sursis et dix ans d'interdiction de gérer la forêt. Les scellés ont également été confisqués : trois voitures de luxe et quatre caves à vin dotées de grands crus. La vente de ces scellés servira à payer les parties civiles pour leur préjudice.

Didier Daclin, président des propriétaires forestiers de Moselle se dit satisfait de ce délibéré : "on espère que cette peine donnera un coup d'arrêt au vol de bois. Tout le monde doit comprendre que la forêt n'est pas un coffre fort dans lequel tout le monde peut se servir".

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité