Bannière résultats municipales

Municipales 2020 à Fagnières dans la Marne : Denis Fenat (EELV) l'emporte sans surprise avec 53,3% des voix

A Fagnières (Marne), où quatre candidats s’affrontaient pour le second tour des élections municipales ce dimanche 28 juin, c’est la liste de Denis Fenat (EELV) qui l’a emporté avec 53,5% des voix.
 

A Fagnières, le taux de participation était de 34,9% au second tour, soit 6 points de moins qu'au premier tour le 15 mars dernier.
A Fagnières, le taux de participation était de 34,9% au second tour, soit 6 points de moins qu'au premier tour le 15 mars dernier. © Capture d'écran
C’est une victoire peu surprenante à Fagnières, dans la Marne, où la liste du candidat Europe Ecologie – Les Verts, Denis Fenat a été élue avec 53,3% des suffrages exprimés. Un résultat logique, si l'on se fie au premier tour, au cours duquel l’ancien adjoint du maire sortant Alain Biaux (EELV) était arrivé largement en tête au premier tour le 15 mars, avec un score de 43,1%. "On pouvait s'y attendre, admet Denis Fenat, mais gagner près de 10 points, c'est énorme", confie le futur maire.

Ce dimanche 28 juin, les Fagnièrots ont dû choisir entre quatre listes pour élire leur maire. Loin derrière le candidat écologiste, Sandrine Antunes, conseillère municipale divers droite, a obtenu 19,1% des suffrages, suivie du candidat sans-étiquette Michaël Mauvais (16,9%). C'est la liste de Thierry Besson (Rassemblement national) qui récolte le moins de voix, avec un score de 10,5%
 

Passage de relais entre le maire sortant et son successeur

Fagnières était et restera l’une des seules villes écologistes de Champagne-Ardenne. Avec près de 5.000 habitants, elle est la troisième commune de la communauté  d’agglomération de Châlons-en-Champagne. Depuis 2001, les Fagnièrots n’avaient cessé de renouveler leur confiance à Alain Biaux (EELV). Cette année, le maire sortant âgé de 72 ans, a pour la première fois choisi de ne pas se représenter.

A la place, c’est donc son deuxième adjoint, Denis Fenat , âgé de 64 ans, qui a fait le choix de se présenter à sa succession, et ainsi de représenter la majorité sortante. L'ancien cadre informatique au sein de La Poste, aujourd'hui retraité, souligne : "Je suis élu depuis 1989. Avec Alain Biaux, on a fait deux mandats dans l'opposition, puis trois autres en tant que majorité." Ce dimanche 28 juin, qu’il s’agisse d’une véritable conviction écologique et sociale ou d’un simple renouvellement de confiance, c’est sans grande surprise que les électeurs l’ont désigné pour prendre le relais et assurer la continuité de la politique entamée par Alain Biaux, qui incarne "le changement dans la continuité".


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter