• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Petite Rosselle : la sécurité des ponts en question

Tour de France des ponts à inspecter : sécurité, entretien, tout est passé au crible par les sénateurs. Visite à Petite-Rosselle en Moselle. / © Photo : Benoît Bour, France 3 Lorraine
Tour de France des ponts à inspecter : sécurité, entretien, tout est passé au crible par les sénateurs. Visite à Petite-Rosselle en Moselle. / © Photo : Benoît Bour, France 3 Lorraine

Après l'effondrement du pont Morandi à Gênes en Italie l'été dernier, la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du Sénat a créé une mission d'information sur la sécurité des ponts. Première visite lundi 4 février à Petite-Rosselle en Moselle.

 

Par Yves Quemener

La commission sénatoriale évalue les modalités de surveillance et d'entretien des ponts gérés par l'État et par les collectivités territoriales.
Elle a fait sa première visite à Petite-Rosselle (Moselle) lundi 4 février 2019. 
 


C'est la conséquence de l'effondrement du pont Morandi à Gênes l'été dernier.
Sécurité, entretien, tout est passé au crible. 

C'est certain que c'est pas rassurant. Il y a une perte de section qui est assez importante.  

Des piliers qui se dégradent, des structures qui s'effritent. Des filets de protection ont même été installés pour sécuriser le passage des cyclistes et des piétons.
 


Le pont de Rosselmont, à Petite-Rosselle, est aujourd'hui dans un état très préoccupant. 

Vu son état, il vaut mieux envisager de le détruire, pour reconstruire quelque chose de nouveau

dit Virginie Genoyer, ingénieur ouvrage d'art, maître d'œuvre du projet. 

A tel point qu'un projet prévoit même de démolir l'ouvrage sur lequel passent environ 1000 voitures chaque jour. 

Pour aller plus loin, vous pouvez voir le reportage de France 3 Lorraine ici. 


Une première alerte en 2007

 

Car il y a douze ans, en 2007 la commune a interdit le passage aux véhicules de plus de trois tonnes cinq. Une mesure peu respectée.
Elle a aussi alerté la préfecture, mais affirme ne pas avoir eu de réponse.

"J'ai été étonné d'apprendre ce matin que le préfet n'était jamais venu voir ce pont" dit Hervé Maurey, président de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable du sénat. 

Le montant des travaux est estimé à 550.000€.

"Le pont étant construit par les HBL je ne conçois pas que les habitants aient à supporter le financement de ce nouveau pont. J'espère que l'Etat va prendre ses responsabilités" dit Gérard Mittelberger, maire de Petite-Rosselle.

La commission devrait rendre son rapport au mois d'avril prochain. Et la ville de Petite-Rosselle espère ainsi débuter ses travaux . 
 

 

 

 

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus