Quel nom pour l'ACAL ? 2.600 inscrits pour 15 places

2600 habitants de l'ACAL se sont inscrits en une semaine pour participer au comité de réflexion qui va proposer trois noms pour l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. 15 d'entre-eux ont été tirés au sort jeudi 11 février 2016.

Première étape terminée pour la "démarche consultative et participative permettant de déterminer le nom définitif de la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine" (ACAL).

Annoncé par Philippe Richert, le président de la nouvelle grande Région, l'appel à candidatures citoyennes lancé le 1er février 2016, s'est achevé ce mardi 9 février à minuit.
2600 habitants de l'ACAL se sont inscrits en une semaine pour "participer de manière volontaire au travail de ce comité de réflexion". 

Un tirage au sort, réalisé jeudi 11 février 2016 a permis, par département, de sélectionner les 15 personnes qui vont désormais participer aux séances de travail en tant que "collège n°2". Elles se réuniront avec les différents collèges du comité de réflexion et d’accompagnement de la démarche lors de trois séances de travail :
  • Samedi 27 février, à Châlons-en-Champagne,
  • Samedi 5 mars, à Strasbourg,
  • Samedi 12 mars, à Metz.

La démarche de proposition du nouveau nom

Elle se déroule en trois étapes :
  • L’appel à candidatures citoyennes (réalisé),
  • La composition d’un comité de réflexion et d’accompagnement de la démarche afin d’aboutir à l’identification de trois dénominations pour notre nouvelle région,
  • La consultation citoyenne : les habitants pourront exprimer leur avis sur ces trois dénominations, courant de la deuxième quinzaine de mars. La dénomination qui emportera le plus l’adhésion sera présentée au Conseil régional en séance plénière.
Ce sera alors aux conseillers régionaux de décider par vote la nouvelle appellation de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine.