Rencontre avec Denis Perrette l'ambassadeur non officiel des Ardennes pour le Tour des Poètes Ardennais à pied

Le Tour des Poètes Ardennais à pied, c’est le dernier projet de Denis Perrette. Il a retranscrit cette traversée physique, mais aussi spirituelle du département des Ardennes, ainsi que son périple et ses rencontres dans un livre sous forme de journal de bord.

Denis Perrette nous présente son dernier livre: le Tour des Poètes Ardennais à pied.
Denis Perrette nous présente son dernier livre: le Tour des Poètes Ardennais à pied. © France Télévisions/Alexis Dumoulin

Auteur, compositeur, chanteur, conteur, poète, troubadour… Denis Perrette est indéfinissable, inqualifiable, inclassable. On peut dire qu'il est même un peu tout à la fois, et s’il y a bien une chose qui le caractérise, c'est son amour et son attachement inconditionnel pour son département des Ardennes. Celui qu'on appelle souvent l'ambassadeur non officiel des Ardennes, est bel et bien un véritable VRP de ce département qu'il défend, et qu'il essaye de mettre en avant à chaque fois qu'il se lance dans un nouveau projet. Son dernier bébé, comme il l’appelle, c'est ce livre, intitulé "le Tour des Poètes Ardennais à pied", un livre à mi-chemin entre le Road trip dans son département, et un retour aux choses simples, basiques, sur fond de poésie ardennaise.

Une idée de marche pas comme les autres

Pas moins de 220 km de marche en 15 jours (les quinze premiers jour de mai 2018), avec 22 kg sur le dos, dont 5 à 6 kg de livres, car Denis Perrette voulait pouvoir lire les poésies des auteurs Ardennais pendant son périple. Tout ça en autonomie totale ou presque. Denis Perrette avait également pris quelques exemplaires de son précédent livre, qu'il offrait lors de ces rencontres en échange d'un repas, ou de l'autorisation de planter sa tente dans un jardin par exemple. L'idée, était de faire un voyage un peu à la manière de la célèbre émission "j'irai dormir chez vous".

Faire le lien entre les poètes Ardennais

Cette idée de faire le lien entre les poètes Ardennais, Denis Perrette l’a eue il y a bien longtemps, lorsqu'il faisait de la musique avec son ami et pianiste Philippe Billouin alias « Bill ».  « Quand je faisais de la chanson, j'avais un répertoire de poésie avec de la musique électronique, ça s'appelait poètes d’ici, marcheurs, et vagabonds. C’était des poètes Ardennais de renommée mondiale, nationale, locale. L’idée, c'était que je disais les textes de ses différents poètes, et Bill mettait de la musique électro derrière. C'est un truc qu'on a joué pas mal de fois, à différentes occasions, dans des salles de concerts, à la médiathèque, ou encore à l'occasion du printemps des poètes. »

Je me dis: eh bien Denis, t'as encore la patate, tu avais fait un tour des Ardennes en vespa, donc tu vas faire un tour des Ardennes à pied !

Denis Perrette

Les différents poètes que Denis Perrette citait, sont René Daumal, André Dhôtel, Arthur Rimbaud, Paul Verlaine, André Velter et Franz Bartelt. « De cette expérience musicale, je me suis dit, ça serait marrant de faire le lien entre eux par la route. Et puis, j’ai eu une expérience particulière pendant l'hiver 2018, en février je n'ai pas pu me rendre à Charleville en vespa, car il y avait trop de neige, et comme j'ai toujours été un marcheur, je me suis dit, tiens je vais aller en ville à pied, 11 kilomètres pour aller place Ducale (Charleville-Mézières), et 11 km retour ! Et puis je l’ai fais une fois, deux fois, trois fois, et au bout d'un mois je calcule, et je m'aperçois que j'ai fait 160 km à pied. Donc je me dis: eh bien Denis, t'as encore la patate, tu avais fait un tour des Ardennes en vespa, donc tu vas faire un tour des Ardennes à pied. Le plus difficile, c'est de trouver un itinéraire, quelque chose qui résonne. Avec mon expérience musicale je me suis dit le lien ça va être les poètes. »

Il y aura un avant et un après cette randonnée

Ce voyage a permis à Denis Perrette de se reconnecter aux choses simples tant physiquement que mentalement. Au gré des villages et des villes qu'il traversait, Denis Perrette a fait de nombreuses rencontres. Il échangeait et découvrait le quotidien des lieux et des gens qu'il rencontrait. Parfois, certains l’autorisaient à planter sa tente dans un coin de leur jardin, d'autres l'invitaient à manger. Il y en a même qui n’ont pas voulu qu’il campe dans leur jardin, et l’ont accueilli dans l'ancienne chambre de leur fils aujourd’hui inoccupée. « Que ce soit au Maroc, en Algérie, au Mali, au Sénégal, ou encore dans les Ardennes, je voyage pour les échanges et les rencontres. »

Il n'y a pas de petit ou de grands voyages il y a l'esprit du voyage.

    Denis Perrette

La marche longue aide, et elle est propice a la méditation

"En faisant cet effort, on se sent vivant. Et malgré la douleur à cause de l’effort, malgré la difficulté physique, on se sent vivant quand on accomplit cette marche, qui est une épreuve physique, mais également un chemin spirituel. Cela permet non seulement de se reconnecter avec la nature, avec son environnement, mais également avec la culture que représente les poètes Ardennais."  Pour Denis Perrette, ce Tour des Poètes Ardennais à pied est un peu une sorte de "Saint-Jacques-de-Compostelle à l’ardennaise."

Un voyage physique mais aussi spirituel

Après de gros soucis personnels, un licenciement, et un divorce, Denis Perrette a vécu une période particulièrement difficile, tant psychologiquement que matériellement. Au delà du défi physique, cette marche lui a permis de voir le choses avec plus de recul sur la situation. « Cette expérience m'a permis de voir que le dénuement et la précarité n'étaient pas toujours quelque chose de négatif. »

Une volonté viscérale de défendre ce territoire des Ardennes en permanence

À travers chaque projet qu'il mène, Denis Perrette a toujours cette volonté de défendre et de faire connaître le territoire Ardennais. Il y a quelques années, un article avait placé le département des Ardennes à la dernière place dans un classement des départements de France. À la lecture de cet article, Denis Perrette, comme beaucoup d’Ardennais, avait été très touché par ce classement. Il pouvait comprendre que les départements où il y a la mer, ou encore la montagne puissent être très bien classés, mais pourquoi le département des Ardennes devrait être aussi mal placé dans le classement ? Il avait le sentiment qu'il y avait une espèce d'ostracisme pour le département des Ardennes, ces Ardennes que depuis son plus jeune âge il défend et pour lesquelles il a un attachement viscéral.

Je ne veux pas qu'on me dise que l'endroit où je vis est moche, ce n'est pas possible !

 Denis Perrette

Pour lui ce genre d’article  est une insulte, pour lui, mais aussi pour les gens qui vivent dans ce département. « je connais plein de gens qui arrivent dans les Ardennes pour des raisons professionnelles, et quand ils repartent, ils se disent : putain c'était bien ! Il y a un côté bienvenue chez les ch’tis !  Même si je suis lucide sur mon département, j'ai un petit côté Don Quichotte qui part en croisade pour défendre les Ardennes. C'est le département de mes parents et de mes grands-parents ! Mes grands-parents paternels sont arrivés de la Meuse en 1924, pour travailler ici, et mes autres grands-parents sont arrivés la même année d’Italie, et depuis qu'ils sont là, y’a jamais personne qui est reparti, tout le monde est resté, leurs enfants, et les petits enfants ! »

Si Denis Perrette tient à tout prix à défendre son département, c'est aussi parce que dans les Ardennes, on peut trouver de nombreux paysages différents, ainsi que des environnements très différent, et cela en faisant finalement peu de route.

On n’a pas la montagne ni la mer, mais on a la forêt !

Denis Perrette

"Dans ce département, on trouve variété de paysages, des paysages très plats, des plateaux, mais également des vallées et évidemment de très grande, et très belles forêts, et c'est aussi ça qui fait la richesse de ce département."

Le Road trip en Ardennes, le précédent livre de Denis Perrette
Le Road trip en Ardennes, le précédent livre de Denis Perrette © France Télévisions/Alexis Dumoulin

 

Plusieurs projets en préparation

À ce jour, Denis Perrette a vendu 300 exemplaires de son Tour des Poètes Ardennais à pied sur les 500 qu'il a fait imprimer. On peut les trouver dans différents points de vente comme la librairie Rimbaud de Charleville, le magasin Cora de Villers-Semeuse ou encore à la Fnac de Givet. Avant ce livre sur son périple poético-sportif, le troubadour ardennais Denis Perrette avait déjà réalisé d'autres projets, comme l’enregistrement d'un CD 2011, un disque qu'il aimerait ressortir en version vinyle pour fêter ses 10 ans. Quelques années plus tard, Denis Perrette a effectué un tour des Ardennes en Vespa, en longeant les différentes frontières avec les départements, et avec la Belgique, il en a également fait un livre. Il y a  quelques années, il a créé l’association ARA, qui signifie un Autre Regard sur les Ardennes.

Sans concession, l'album de Denis Perrette qu'il aimerait ressortir en version vinyle pour fêter ses 10 ans.
Sans concession, l'album de Denis Perrette qu'il aimerait ressortir en version vinyle pour fêter ses 10 ans. © France Télévisions/Alexis Dumoulin

Aujourd’hui, il vient de sortir "le Tour des Poètes Ardennais à pied" qui retrace cette marche en immersion dans l’Ardenne, ainsi que dans sa culture à travers ses poètes, mais Denis Perrette a encore de nombreux projets. Il aimerait effectuer la descente de la Meuse de Langres a Rotterdam en vélo par la voie verte, mais également faire le tour de la région Grand Est en Vespa pour faire découvrir les côtés touristiques des Ardennes aux autres départements du Grand Est à travers son périple, et faire découvrir aux Ardennais les richesses de cette grande région, en publiant notamment les différentes étapes de ses aventures sur les réseaux sociaux.

Bref, avec tous ces projets dans la tête, Denis Perrette n'a pas fini de faire parler de lui  et surtout de son département dans les années à venir.

Portrait de Denis Perrette, poète ambulant dans les Ardennes

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture livres portrait