"Une soirée sans concession" : le dispositif de sécurité renforcé dans le Bas-Rhin pour le réveillon du Nouvel An

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alsace
La vidéo-surveillance joue un grand rôle dans le dispositif de sécurité mis en place pour prévenir d'éventuels débordements durant la soirée du Nouvel An
La vidéo-surveillance joue un grand rôle dans le dispositif de sécurité mis en place pour prévenir d'éventuels débordements durant la soirée du Nouvel An © Olivier Stephan / France 3 Alsace

Pour prévenir d'éventuels débordements durant la soirée du 31 décembre, le dispositif de sécurité a été renforcé dans le Bas-Rhin, comme sur tout le territoire français. La préfète, qui est allée à la rencontre des forces de l'ordre ce jeudi, en appelle à la responsabilité de tous. 

"Ce sera une soirée sans concession", prévient la préfète de la région Grand-Est et du Bas-Rhin Josiane Chevalier. Dans le Bas-Rhin, le dispositif de sécurité a été renforcé dès ce jeudi après-midi pour prévenir d'éventuels débordements durant la soirée du Nouvel An et ainsi éviter de revivre la soirée de l'an passé. En effet, le réveillon 2019-2020 avait été marqué par des violences visant forces de l'ordre et pompiers, plus de 200 voitures avaient été brûlées et plusieurs personnes avaient été blessées en raison des feux d'artifice. 

Cette année, les forces de l'ordre devront aussi contrôler le respect du couvre-feu. Au total, 100.000 policiers et gendarmes sont mobilisés sur le territoire français pour que les rues restent vides contre 20.000 pour une soirée normale. "On espère que ce soir à 20 heures, tout le monde aura compris qu’on doit être chez soi, pas dans la rue", a affirmé la préfète.

Rencontre avec les forces de l'ordre

Ce jeudi, Josiane Chevalier ainsi que la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian (EELV) sont allées à la rencontre des pompiers, CRS, gendarmes, policiers mais également soignants. "Ce soir, encore plus que les autres années, c’est important d’être aux côtés des personnes qui se sont engagées pour le service public, la protection des habitantes et des habitants et pour soigner",  a assuré l'édile au micro de France 3. 

"Les forces Sentinelle sont pleinement mobilisées pour assurer au quotidien la sécurité de tous les citoyens", a déclaré la préfète dans un Tweet : 

Plusieurs voitures brûlées

Peu avant 20 heures, les policiers de Strasbourg avaient déjà repéré, malgré l'interdiction préfectorale, plusieurs individus en possession d'objets pyrotechniques et des détonations ont été entendues toute la soirée dans de nombreux secteurs de la ville. 

D'autre part, plusieurs feux de voiture ont été constatés dès 19 heures dans les quartiers Elsau, Koenigshoffen et Meinau. Plus tard dans la soirée, aux alentours de minuit, de nombreux policiers ont été mobilisés à la suite d'une autre série de feux de voitures dans le quartier des Poteries. A minuit, une trentaine de voitures avaient été brûlées et plusieurs personnes interpellées. Malgré tout, la situation est "moins tendue que l'année dernière pour le moment", a assuré la Préfecture à l'AFP. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.