Solidarité : des pharmacies marnaises collectent des produits de première nécessité pour les plus démunis

Publié le
Écrit par Marie-Line Fournier
A Reims, les produits collectés seront remis à l'association SOS Bébés.
A Reims, les produits collectés seront remis à l'association SOS Bébés. © Pharmacie de la Paix, Reims.

Dans le département de la Marne, deux pharmacies appartenant au réseau Wellpharma récupèrent auprès de leurs patients, des produits de parapharmacie, afin de les redistribuer à des associations caritatives, comme SOS Bébés ou Emmaüs. Dans les Ardennes et la Haute-Marne, aussi, on se mobilise.

A Reims, Céline Verreaux est pharmacienne, depuis 2005. Installée d’abord, rue du Barbâtre, elle a déménagé son officine, boulevard de la Paix en 2015. C’est là qu’elle collecte des produits de parapharmacie, pour des personnes en difficulté. Elle appartient au réseau Wellpharma qui regroupe des pharmaciens. Un groupement qui, il y a un an, a lancé l’opération "armoire à pharmacie solidaire". "Je collecte principalement des produits d’hygiène que mes patients achètent", dit-elle."Certains le font tous les mois. Il peut s’agir de biberons, tétines, sérum physiologique pour laver le nez, ou encore des carrés de coton. Chaque petite armoire solidaire porte le prénom de ceux qui ont permis de les remplir". Ces armoires à pharmacie sont ensuite distribuées à des associations. Le choix de la pharmacienne rémoise s’est porté sur SOS Bébés.

A 27 kilomètres de Reims, dans la Marne, Catherine Biard et son associée, Gaëlle Berehouc, installées à la Pharmacie de l'Arnes, à Bètheniville depuis plus de 20 ans, participent, elles aussi, à l’opération. "C’est très important", explique Catherine Biard. "Certains ne peuvent pas acheter de dentifrice, de gel douche et des produits pour bébés, ou de crème pour les mains. C’est la raison pour laquelle, on en recueille auprès de nos patients". Les armoires se remplissent, et c’est à l‘association Emmaüs que les deux pharmaciennes s’apprêtent à remettre leur collecte.

 

Certains ne peuvent pas acheter de dentifrice, de gel douche, et des produits pour bébé, ou de la crème pour les mains.

Catherine Biard, pharmacienne, à Bètheniville.

38 pharmacies mobilisées dans le Grand Est

Moselle, Vosges, Meurthe-et-Moselle, un peu partout, dans la Région Grand Est, la collecte s’est mise en place, il y a un an, maintenant. "La création de "l’armoire à pharmacie solidaire" faisait partie de notre positionnement », explique Régine Martin. Elle est directrice du marketing et de la communication de Wellpharma. "Wellpharma a été créé en 2014. C’est une enseigne de pharmaciens du groupement Objectif Pharma, lui-même filiale de la Coopérative Welcoop, spécialisée dans la santé. Nous comptons une centaine d’officines dans notre réseau, partout en France. La bienveillance, l’entraide sont pour nous, des valeurs fortes". Il y a donc un an " l’armoire à pharmacie solidaire" a été lancée. La bonne nouvelle, c’est qu’après un an d’existence, cette opération de solidarité est pérennisée.

Dans la Région Grand Est, 38 officines ont donc collecté des milliers de produits, depuis un an. 21 associations locales venant en aide aux plus démunis, ont pu ainsi redistribuer des produits d’hygiène aux personnes en situation de  précarité. Les Restos du Cœur, le Secours Populaire ont pu en bénéficier, mais pas seulement.

Pour les nourrissons de la Marne

Quand il a reçu l’offre de partenariat de Céline Verreaux, qui est pharmacienne à Reims, Didier Hauguenois n’a pas hésité une seconde. "J’ai tout de suite accepté", raconte le directeur de l’association SOS Bébés, créée en 1990, à Reims, par Thérèse Guérin. "Ces produits sont plus sûrs, plus sains, plus alléchants. C’est très intéressant pour nous qui aidons les familles, en difficulté, dont les bébés ont au maximum 15 mois. Du lait maternisé, des lingettes, tout ce qui tourne autour du nourrisson nous intéresse".

Dans la Marne, SOS Bébés, qui distribue également de l’aide alimentaire et du matériel, suit environ 500 familles en situation de grande précarité. Pour elles, Didier Hauguenois se rend,une fois tous les trois mois, à la pharmacie, pour récupérer les dons. La plus grosse antenne de l’association est installée à Reims, mais il en existe aussi à Epernay, Châlons-en-Champagne, Vitry-le-François, Suippes et Fismes.

Le directeur de l’association SOS Bébés qui a signé des conventions avec l’Armée du Salut, la Croix Rouge Française et le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation, a constaté qu’avec l’épidémie de Covid 19, les clients étaient peut-être un peu moins mobilisés, autour de cette opération. Qu’elle devienne durable, est pour lui et toutes les familles que suit son association, une excellente nouvelle. Une nouvelle chaîne de solidarité locale s’est ainsi mise en place.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.