Cet article date de plus de 3 ans

La station du Markstein est prête pour la nouvelle saison hivernale

Le domaine skiable du Markstein est techniquement prêt à ouvrir ses pistes aux skieurs à partir du 18 novembre, si la neige est au rendez-vous. Avec quelques nouveautés.
Anticiper et être réactif, pour une petite structure comme celle du Markstein, la plus-value, par rapport aux plus grosses stations, se joue là. "A partir du 18 novembre, s’il tombe suffisamment de neige nous n’avons qu’à appuyer sur le bouton pour ouvrir les pistes aux skieurs." Pour Thomas Cron, le directeur de la station, il était important de ne pas revivre le scenario de l'hiver dernier. Un hiver compliqué à cause du manque d'enneigement et des températeures très douces. Alors il  s’est attelé à la tâche.


Sur les 40 enneigeurs, dont certains datent des années 90, huit ont été remplacés. Plus performants, ils peuvent produire de la neige à des températures moins froides , -2,5°C au lieu de -4°C. Ils ont été placés dans des endroits stratégiques où le manque de neige posait problème, au bas des tremplins, notamment. Le domaine skiable avec ses onze pistes (trois vertes, quatre bleues, deux rouges et deux noires) se verra quant à lui complété par l’ancienne piste de la Combe au Steinlebach, qui a été réhabilitée pour cet hiver. Les tarifs des remontées mécaniques, eux, ne changent pas par rapport à l’hiver dernier.

Une équipe légère et polyvalente

Avec quatre techniciens polyvalents employés en CDI, la station a un fonctionnement moins lourd que celle de la Bresse sa voisine, au domaine skiable plus conséquent et un personnel plus spécialisé. Au Markstein les employés de la station sont pisteurs tout autant qu’opérateurs sur les enneigeurs ou affectés aux remontées mécaniques. 


Et si la neige tarde un peu, la luge sur rail, elle, fonctionne tout l’hiver, tant que les conditions le permettent.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport stations de ski économie tourisme