• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Strasbourg : les pompiers rejoignent les manifestations des policiers qui décident de poursuivre leur mouvement

© France 3 Alsace
© France 3 Alsace

Une centaine de policiers se sont réunis pour manifester leur mécontentement à Strasbourg, dans la soirée du vendredi 21 octobre 2016. Pour la première fois, ils ont été rejoints par un petit groupe de pompiers. Les policiers vont à nouveau défiler ce soir, à 21h15, place Kléber.

Par Marc Taubert

En uniforme, et pour la troisième soirée consécutive, les policiers ont exprimé leur mécontentement place Kléber. Grande première, une vingtaine de sapeurs-pompiers se sont ralliés à eux. S'ils disent être d'abord venus par solidarité, ils partagent aussi les préoccupations des forces de l'ordre : le manque de sécurité et de moyens. 

Strasbourg : les pompiers rejoignent les manifestations des policiers
Une centaine de policiers se sont réunis pour manifester leur mécontentement à Strasbourg, dans la soirée du vendredi 21 octobre 2016. Pour la première fois, ils ont été rejoints par un petit groupe de pompiers. - France 3 Alsace - Cécile Poure et Didier Bert / Interview : Cyril Granpré Président du syndicat autonome des sapeurs professionnels - SDIS 67

Ces mouvements font suite à l'agression de policiers au cocktail Molotov à Viry-Châtillon, dans l'Essonne, le 8 octobre 2016.

"Vous demandez des moyens, nous vous les donnons. Vous demandez du soutien, il vous est acquis" a ainsi affirmé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, dans une lettre envoyée aux policiers tout en reconnaissant les conditions "épouvantes" dans lesquelles ils doivent travailler.

Signe de l'inquiétude grandissante des autorités face aux forces de l'ordre, le président de la République, François Hollande, a annoncé recevoir les syndicats policiers "en début de semaine" prochaine.

Quand au patron des policiers, Jean-Marc Falcone, il a affirmé dans une interview à Libération, que les manifestants ne seraient pas sanctionnés.


A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus