• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Les “vacances des oubliés” du Secours populaire à Walygator

Une journée de fête pour sortir du quotidien. / © Anne-Laure Chery
Une journée de fête pour sortir du quotidien. / © Anne-Laure Chery

Chaque année, le Secours populaire offre aux familles qui ne peuvent pas partir une journée de vacances. Cette année, cette « journée des oubliés des vacances » avait lieu pour le Grand est au parc d’attraction d’Amnéville le 23 août 2018.
 

Par Anne-Laure Chery

David et Sevak piaffent dans la file d'attente à la sortie du bus. Les 2 frères,venus de Nancy, ne sont pas partis en vacances cette année.
Alors cette journée dans un parc d'attraction c'est une aventure.

Comme eux, ils sont 1300 bénéficiaires venus de Lorraine, de Champagne ardenne et d’Alsace à profiter de cette "journée des oubliés des vacances". Les enfants mais aussi leurs parents. Le Secours populaire a invité les familles au complet.
 
L'impatiente dans les files d'attente. / © Anne-Laure Chery
L'impatiente dans les files d'attente. / © Anne-Laure Chery


Une institution


Cela fait 23 ans que le Secours populaire organise ces mini-vacances pour les familles qui n'arrivent pas à emmener leurs enfants à la mer.

"On aimerait que ça soit plus mais même une journée c'est important. Dès le bus, on voit leurs regards heureux", explique le Secrétaire départemental du Secours populaire du Bas-Rhin.
 

Pour Amélie, une mère de famille de Haute-Marne, c'est un soulagement de voir ses enfants s'amuser:

"Quand on a une famille nombreuse, c'est difficile de payer des vacances".

Même sourire chez les bénévoles du Secours populaire qui travaillent depuis des semaines pour que cette journée soit une réussite.
Patricia accompagne 5 enfants dont les parents n'ont pas pu être présents:

"leurs parents n'ont pas les moyens, pour eux c'est le divertissement de l'été"

 

La rivière sauvage pour un peu de fraîcheur. / © Anne-Laure Chery
La rivière sauvage pour un peu de fraîcheur. / © Anne-Laure Chery



A Amnéville, il n'y a pas la mer mais une descente dans les bûches de la rivière sauvage, c'est chouette aussi pour se rafraîchir.
 

Des manèges pour remplacer la mer avec le Secours populaire.

 

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus