Verdun, Forbach et Saint-Dié-des-Vosges accueilleront un service des finances publiques

Verdun, Forbach et Saint-Dié-des-Vosges sont retenues pour accueillir un service des finances publiques. Bercy l'a annoncé mercredi 29 janvier. Une première réponse à la crise des gilets jaunes.
Les Français redoutent une hausse des impôts.
Les Français redoutent une hausse des impôts. © Bruno Courtaux FTV.
Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics et Olivier Dussopt, secrétaire d’Etat auprès du Ministre des comptes publics ont présidé mercredi 29 janvier 2020 le comité de sélection des collectivités qui accueilleront des services des finances publiques. 408 collectivités s’étaient portées candidates. Parmi les 50 retenues : Verdun, Forbach et Saint-Dié des Vosges.

Des critères de sélection précis

Le comité chargé d’analyser les candidatures a étudié les dossiers des collectivités éligibles en fonction de critères précis. Ils portaient sur la situation sociale et économique du territoire, son attractivité ainsi que les possibilités et la qualité d’accueil des agents des finances publiques.

L’effet gilets jaunes

Cette première vague de déconcentration des services de la Direction Générale des Finances Publiques vise à rapprocher les administrations des citoyens les plus éloignés des grands centres urbains. Une fracture révélée par la crise des gilets jaunes.

C’est une des réponses  à la crise de confiance envers l’Etat de populations éloignées des grandes agglomérations qui tient notamment à la disparition de certains services publics. 
- Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics

Une seconde vague de déconcentration

L’installation des services concernés commencera en 2021. D’autres communes seront sélectionnées au printemps 2020 pour une seconde vague de déconcentration.
 
La réaction des élus
- David Valence, maire de Saint-Dié-des-Vosges:
"Même si l'ampleur de la déconcentration ne pourra se mesurer que d'ici plusieurs mois, il s'agit d'une excellente nouvelle pour Saint-Dié-des-Vosges. Elle témoigne aussi de l'attention de l'Etat pour les villes moyennes en transition."

- Christophe Arendt, député de la 6e circonscription de la Moselle:
" Ce choix de Paris prouve que le gouvernement a bien conscience du potentiel de notre territoire transfrontalier. Nous nous réjouissons d'être écoutés et entendus par l'exécutif.
Même si l'ampleur de la déconcentration ne pourra se mesurer que d'ici plusieurs mois, il s'agit d'une excellente nouvelle pour Forbach. Elle témoigne aussi de l'attention de l'Etat pour les villes moyennes en transition "

- Samuel Hazard, maire de Verdun:
"Ce choix de Paris prouve que le gouvernement a bien conscience du potentiel de notre territoire transfrontalier. Nous nous réjouissons d'être écoutés et entendus par l'exécutif.
C’est important pour les villes moyennes qui comme Verdun ont subi des restructurations militaires et des fermetures de services administratifs puissent accueillir de nouveaux services. Le cadre de vie sera un facteur de plus en plus déterminant dans la localisation de nouveaux services et je crois que l’Etat l’a bien compris "
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
finances économie gilets jaunes société