VIDÉO. Basket : Marine Fauthoux, la meneuse des Bleues, fait son retour à l'ASVEL

durée de la vidéo : 00h02mn45s
Marine Fauthoux retrouve l'ASVEL. ©France Télévisions

Après deux ans à Basket Landes, la meneuse de l'équipe de France, Marine Fauthoux, est de retour à l'ASVEL de Lyon-Villeurbanne. Plus forte et plus sûre d'elle, la joueuse ne cache pas ses ambitions en rejoignant un club exigeant guidé par les résultats.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Fille de Frédéric Fauthoux, joueur et entraîneur de basket, Marine Fauthoux, 22 ans, est originaire de Pau, une ville à laquelle elle est très attachée. Prêtée au club Basket Landes pendant deux saisons, elle réintègre les rangs de l'ASVEL. Lukas Nicot la retrouve à Lyon où elle s'entraîne avec ses nouvelles coéquipières.

Deux ans de prêt à Basket Landes

Marine Fauthoux rejoint l'ASVEL pour une saison 2020-2021 qui ne se passe pas aussi bien que prévu. Le club décide alors de prêter la meneuse pour deux saisons à Pau afin de lui permettre d'accumuler plus de temps de jeu. Un prêt bénéfique en tous points qui permet à la joueuse de retrouver sa région natale, de côtoyer la légendaire Céline Dumerc, de remporter deux victoires en coupe de France, et de devenir la meneuse titulaire de l'équipe de France.

Ces deux années lui permettent de progresser en gagnant notamment en régularité et en s'affirmant sur le terrain. Un parcours qui la ramène naturellement vers l'ASVEL : "Quand ma dernière année s'est entamée avec Basket Landes, c'est vrai que j'avais vécu beaucoup de choses, mais dans ma tête je savais que je voulais partir, je voulais chercher le plus haut niveau sportif." Un retour officialisé en avril 2023 par Tony Parker, président du club lyonnais.

Le retour à l'ASVEL

Avec son nouveau statut, Marine Fauthoux semble enfin prête à regagner l'ASVEL, un club qui se veut très ambitieux et très exigeant : "Quand on vient ici à l'ASVEL on sait l'importance des résultats" explique la jeune joueuse de 22 ans.

L'exigence commence dès l'entraînement. Notamment avec la musculation, une discipline qui n'est pas tout à fait du goût de Marine Fouthoux qui s'y adonne pourtant avec bonne humeur avec ses coéquipières. Cette jovialité qui la caractérise est un atout pour l'équipe et pour la saison à venir comme le souligne Alexia Chéry "Son énergie, sa bonne humeur. Sur le terrain, toute sa créativité... ça va nous apporter beaucoup de choses."

Au sein de son équipe, Marine Fauthoux n'est pas la seule meneuse puisqu'elle se retrouve en concurrence avec la Belge championne d'Europe Julie Allemand qui envisage cette configuration comme une chance plutôt que comme un obstacle : "Moi je ne vois pas ça comme une concurrence, je pense qu'on va chacune apporter nos qualités et on va essayer de se faire grandir l'une l'autre. Tous les jours à l'entraînement tu joues contre une très bonne meneuse en face de toi et ça, ça ne peut que te rendre meilleure."

Auprès des joueuses cinq étoiles de l'ASVEL, toutes internationales, Marine Fauthoux ne cache pas ses ambitions : remporter les Jeux olympiques de Paris 2024 avec l'équipe de France de basket.

Un reportage à découvrir en intégralité dans la nouvelle émission Sports d'ici, tous les samedis à midi sur France 3 et en replay sur france.tv.