Vosges : la relève des sapeurs-pompiers volontaires des Vosges en formation à Uxegney

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Gomond
Dans les Vosges, 80 jeunes ont passé le brevet national des jeunes sapeurs-pompiers volontaires.
Dans les Vosges, 80 jeunes ont passé le brevet national des jeunes sapeurs-pompiers volontaires. © Sophie Valsecchi/FTV

Quelques 80 adolescents passent actuellement le brevet national des jeunes sapeurs-pompiers, à Uxegney, jusqu'au 26 octobre. Des épreuves théoriques et pratiques pour valider une formation qui va leur permettre de devenir sapeurs-pompiers volontaires. Comme 95% des soldats du feu du département.

Du 23 au 26 octobre 2021, 80 vosgiens passent le brevet national des jeunes sapeurs-pompiers, à Uxegney et à Epinal.
Agés de 16 à 18 ans, ces jeunes du département doivent répondre à un questionnaire écrit portant notamment sur l'incendie et passer des tests sportifs ainsi que des épreuves pratiques.

Selon le commandant Hervé Boigey-Diemer, responsable des jeunes sapeurs-pompiers volontaires: " Il n'y a pas besoin d'avoir d'aptitudes particulières. Les différents profils qui existent font notre richesse et nous permettent d'avoir des effectifs complémentaires et cohérents. Le message qu'on veut faire passer c'est que tout le monde peut devenir sapeur-pompier volontaire."

Des épreuves stressantes

Lors des épreuves pratiques, voici quelques consignes qui ont été données aux candidats : "Vous travaillez comme vous l'avez fait depuis deux jours et vous montrez ce que vous savez faire. Je vous rappelle qu'il ne s'agit pas de vous sanctionner mais de vous évaluer. Au programme, deux exercices: une manoeuvre de sauvetage par l'extérieur et une manoeuvre de progression en toiture. Si vous loupez une manoeuvre, vous avez le droit à un rattrapage."

Comme pour tout examen, la pression était bien présente chez certains candidats, comme Emilien pour qui "c'est un peu stressant" mais qui sait déjà quelle est sa voie: "j'aime beaucoup le feu mais ce que je veux faire c'est plus du secourisme. C'est vraiment ce que j'aime dans le métier. Sauvez des gens et aider les autres". 
Quant à Laureen, elle a trouvé que "c'était vraiment difficile. Je trouve qu'on a bien réussi notre manoeuvre même si la victime pesait lourd. Ici, on a encore le droit de se tromper alors que sur le terrain, c'est zéro faute. Heureusement, on connaît nos manoeuvres et nous sommes bien entourés."

Selon le commandant Boigey-Diemer, les jeunes reçus à l'examen mardi 26 octobre au soir pourront très rapidement participer à toutes les opérations de secours aux quatre coins du département, les Vosges étant une contrée qui a particulièrement besoin de pompiers volontaires.
Le département en compte déjà 2.850: "On a un dispositif de sécurité civile au niveau national qui repose sur sapeurs-pompiers volontaires. C'est encore plus marqué dans les Vosges, puisque 95% des sapeurs-pompiers du département sont des volontaires, donc on en forme pour renouveler notre effectif".  

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.