Coupe de France: Epinal bat la JS Saint-Pierroise 1 but à zéro et se qualifie pour les 8e de finale

La joie des supporters du SAS Epinal. / © France 3 Lorraine
La joie des supporters du SAS Epinal. / © France 3 Lorraine

Pour la 1ère fois depuis 2013, le SAS Epinal atteint une nouvelle fois les 8e de finale de la Coupe de France de football. Le SAS s'est imposé à domicile par 1 but à 0 ce samedi 18 janvier face aux Réunionnais de la JS Saint-Pierroise.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

Le SAS Epinal s'est qualifié sur sa pelouse, samedi 18 janvier 2020, en battant la JS Saint-Pierroise (La Réunion) par 1 but à zéro. Les footballeurs Vosgiens sont ainsi qualifiés, pour la première fois depuis 2013, pour les 8e de finale de la Coupe de France de football.

Expulsion en début de match

Xavier Collin, l'entraîneur du SAS Epinal avait raison de se méfier des joueurs du club Réunionnais.
Car même à 10 après l'expulsion de Fontaine à la 15e minute, les Réunionnais n'ont jamais rien lâché ce samedi 18 janvier 2020, amenant le danger à plusieurs reprises devant le but Vosgien. Soutenus au bord du terrain du stade de la Colombière par leurs co-équipiers, les footballeurs de La Réunion pouvaient également compter sur leurs supporters en tribune qui ont chaleureusement animé le match avec leurs chants!
"On a taclé ensemble, sur ce geste il n'y avait pas de mauvaise intention de ma part. Il faut que je ne m'en prenne qu'à moi", expliquait à la mi-temps Jean-Michel Fontaine.

Ca gâche tout, mon match et celui de mes copains, j'espère qu'ils vont tenir.
- Jean-Michel Fontaine, expulsé à la 15e minute

Après la sortie sur carton rouge -sans doute un peu sévère- de l'attaquant, c'est Pascal Razak qui a pris le rôle de meneur de jeu.

La JS pousse Epinal aux prolongations

En face, les spinaliens privés d'Abdou Niang, blessé et évacué sur une civière, ont progressivement élevé leur niveau de jeu pour tenter, en vain, de dominer la JS. 
A la pause, le tableau d'affichage indiquait un score vierge, 0 à 0.
Dès le début de la deuxième mi-temps, les Vosgiens ont tenté d'accentuer leur pression mais sans réussir à desserrer l'étau de la défense de Saint-Pierre. Qui de son côté, a continuer à jouer crânement sa chance.
De part et d'autre, la fatigue se faisant sentir, les 3 minutes de temps additionnel ne changeaient finalement rien au score à l'issue du temps réglementaire et des trois minutes de temps additionnels.

Prolongations décisives

Dès le début de la première prolongation, les Vosgiens manquent l'immanquable devant le but vide avec une frappe de Kubota qui reprend un centre et envoie le ballon au-dessus du But de la JS. Les Réunionnais, à ce moment, commencent à croire à leur bonne étoile. D'autant que Dabo, le gardien insulaire est dans un très grand jour.   Mais le score reste vierge à la fin de la première prolongation. 
Interrogé à ce moment du match, le président Arayapin du club Réunionnais évoque "une injustice, Fontaine ne méritait sans doute pas le rouge. Mais on fait avec, peut-être que l'injustice sera payée à la fin. On a déjà gagné à 9 et on gagnera à 10."

Mais ce sont bel et bien les Vosgiens qui marquent à la 117e minute. Berkane reprend la balle au deuxième poteau sur le corner tiré par Borodine.
Le SAS l'emporte 1 but à zéro et se qualifie donc pour les 8e de finale.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus