Cumuler RSA et travail agricole saisonnier, c'est possible dans les Vosges

Le Département des Vosges autorise le cumul à 100% du revenu de solidarité active (RSA) avec un emploi saisonnier dans le secteur de l'agriculture, cumul habituellement impossible. Une mesure pour inciter les bénéficiaires à remettre un pied dans l'emploi.
 

Les bénéficiaires du RSA pourront avoir un emploi saisonnier sans que leur allocation ne baisse.
Les bénéficiaires du RSA pourront avoir un emploi saisonnier sans que leur allocation ne baisse. © Eric Thiebaut. MaxPPP.
A partir du 1er mai 2020, et jusqu'au 31 octobre, les 11.000 bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) dans les Vosges pourront toucher à 100% leur allocation même s'ils trouvent un emploi saisonnier dans le secteur agricole.

Normalement, le RSA baisse quand son bénéficiaire touche un salaire en complément.
"C'est une occasion de remettre les personnes dans l'emploi, et de leur retrouver un rôle dans la société," assure le vice-président en charge de l'insertion au Département des Vosges, Alain Roussel.

Cela permet une hausse modérée des revenus. Le RSA s'élève à 564.78€ pour une personne seule.
 
Cumul RSA et activité saisonnière - Vosges 2020
Infogram

Au secours de l'agriculture

La mesure ne concerne que le secteur agricole, très impacté par la crise liée au coronavirus. "Les agriculteurs n'arrivent plus à faire venir des saisonniers, notamment de l'étranger," explique Alain Roussel. Ce sont surtout les maraîchers qui ont des besoins ponctuels en main-d'oeuvre. En ce moment, ce sont par exemple les fraises. Plus tard dans la saison, il y a la cueillette des pommes ou des mirabelles.
Pour mettre en relation les agriculteurs vosgiens avec les bénéficiaires du RSA, un partenariat a été établi avec la chambre d'agriculture des Vosges, qui va recenser les besoins. Les offres d’emplois seront déposées sur la plateforme emploi Boss&Vous, ouverte aux bénéficiaires du RSA du département.

Le Département des Vosges souhaite que plusieurs centaines d'allocataires du RSA soient intéressés par la formule. "C'est un investissement financier, mais aussi un investissement sur les personnes. On peut imaginer que les gens puissent trouver un emploi plus pérenne par la suite", espère Alain Roussel. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie emploi social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter