Le démantèlement d’un trafic de stupéfiants dans les Vosges a abouti à l'arrestation de quinze personnes. L'opération "Place nette" a permis de saisir de grandes quantités de drogues et des armes de poing.

Le procureur de la République d'Épinal organise un point presse vendredi 12 avril 2024 sur le démantèlement d’un trafic de stupéfiants à Saint-Dié (Vosges). Entouré de la directrice de la police judiciaire de Nancy, du directeur départemental de la police, des commandants du commissariat de Saint-Dié et du GIR, Frédéric Nahon a fait un point d'étape sur l'opération "Place nette" avec les arrestations réalisées lundi dans le quartier Kellerman.

Cette opération a abouti à l'arrestation de quinze personnes placées en garde à vue pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. "douze ont été présentées au magistrat instructeur et mis en examen. Quatre sont en détention provisoire et les autres présentés devant le juge des libertés pour décider leur placement ou pas en détention provisoire".

Les perquisitions ont été fructueuses puisque deux kilos de résine de cannabis et cinq cents grammes d'héroïne ont été découverts. Une somme de 112.000 € a également été saisie, ainsi que deux armes de poing et cinq véhicules. 

Une moyenne de cent clients quotidiens générait 7.000 € de profit par jour.

Frédéric Nahon, procureur de la République d'Epinal

Un coup d'arrêt au trafic local

Démarrées depuis plusieurs mois, les investigations sont encore en cours. Elles sont menées par la police judiciaire, le commissariat de Saint-Dié et le GIR (Groupe interministériel de recherche) de Metz (Moselle) sous le contrôle du juge d'instruction.

Notre équipe s'est rendue dans le quartier Kellerman. Certains habitants rencontrés estiment qu'il s'agit d'un coup d'épée dans l'eau, ce que réfute Le procureur : "c'est le démantèlement important d'un réseau qui existait depuis plusieurs années. On sait que tout trafic est amené à reprendre, mais il est aujourd'hui désorganisé, je l'espère pour longtemps. Les gardes à vue et les mises en examen ont mis un coup d'arrêt".

Les personnes arrêtées sont des habitants du quartier âgés entre 16 et 51 ans. Huit sont connus de la Justice. Quatre individus sont issus de la même famille.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité