Sénatoriales - Vosges : Daniel Gremillet réélu, Jean Hingray pour un premier mandat

Dimanche 27 septembre, 1223 grands électeurs votent aujourd'hui pour élire les deux sénateurs vosgiens, parmi sept candidats. Daniel Gremillet (LR) a été réélu dès le premier tour de scrutin. Jean Hingray (UDI) se voit confier un premier mandat.

La moitié des 348 sièges de sénateurs sont remis en jeu dimanche 27 septembre 2020.
La moitié des 348 sièges de sénateurs sont remis en jeu dimanche 27 septembre 2020. © Vincent Isore. MaxPPP.
Ce dimanche 27 septembre 2020, les Vosges sont concernées par ces élections sénatoriales, comme quatre autres départements du Grand Est (Ardennes, Aube, Bas-Rhin, Haut-Rhin).

Le sénateur (LR) Daniel Gremillet a été réélu dès le premier tour. Le maire (UDI) de Remiremont Jean Hingray a été élu lors du second tour. C'est son premier mandat de sénateur.

Le scrutin a été organisé à la Halle des Sports à Epinal. Le premier tour a eu lieu à 8h30, le second à 15h30. Le nom du second député doit être connu dans la soirée.

Le Sénat est renouvelé par moitié tous les trois ans, cette année : 172 sénateurs sur 348. Les sénateurs sont élus pour un mandat de six ans. Avant ce scrutin, le Sénat est majoritairement à droite.
 

Qui vote ?

Seuls les grands électeurs sont appelés à voter. Ils sont 1223 dans les Vosges :

Les grands électeurs sont donc majoritairement les élus des conseils municipaux. Dans les communes de moins de 500 habitants, il n'y a qu'un seul grand électeur. A Epinal, ils sont 41. A Saint-Dié-des-Vosges, 33.


Qu'attendre des résultats ?

Sous la Ve République, les Vosges n'ont connu que sept sénateurs, sur une période de plus de 60 ans, tous de sensibilité politique de droite.
 

Il y a peu de chances qu'un candidat de gauche soit élu sénateur des Vosges. Le département est une terre historiquement de droite, et les dernières élections locales ont confirmé cette tendance.

Après les élections municipales 2020, seules deux grandes villes sont à gauche : Gérardmer et Golbey.
Lors des élections départementales de 2015, les forces de droite étaient arrivées largement en tête : 52,6% des suffrages, devant le Front National (31%) et les forces de gauche (16,4%).
Même tendance pour les régionales de 2015, la liste de droite menée par Philippe Richert avait atteint 43,7% des voix, devant la liste FN (37%) et la liste de gauche (19,3%).
 

Quels candidats ?

Les Vosges disposent de deux sièges de sénateurs, actuellement occupés par Jackie Pierre (LR), qui a annoncé ne pas se représenter, et Daniel Gremillet (LR), candidat à sa réélection. Les six autres candidats :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections politique élections sénatoriales