Vosges: la carte de la proximité pour convaincre les récalcitrants à la vaccination contre le Covid

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Gomond
Pour la quatrième fois, les habitants de Laveline-du-houx et des villages avoisinants ont pu se faire vacciner dans le centre éphémère.
Pour la quatrième fois, les habitants de Laveline-du-houx et des villages avoisinants ont pu se faire vacciner dans le centre éphémère. © Emmanuel André/FTV

A Laveline-du-Houx dans les Vosges, la nouvelle séance de vaccination dans le centre éphémère de la commune a permis d'injecter une première dose de vaccin contre le Covid à des personnes qui n'avaient pas encore franchi le pas.

Nouvelle séance de vaccination contre le Covid dans le centre éphémère de Laveline-du-Houx ce samedi 08 janvier 2022. Quatrième séance proposée aux 220 habitants de la commune et ceux des 21 villages avoisinants pour se faire vacciner au plus près de chez eux.

Dans la grande majorité des cas, ce sont les doses de rappel qui ont été injectées mais il y a eu aussi des primo-vaccinés qui pour des raisons diverses n'avaient pas encore franchi le pas de la vaccination. Et c'est bien-là, tout l'intérêt de ce genre de centre éphémère, aller chercher des populations parfois éloignés des lieux habituels de vaccination. "Dans une petite commune, mettre en place tout cela est très important" explique Elisabeth Klipfel infirmière "et bénéficie vraiment à la population locale et extérieure. Les gens au niveau mobilité dans nos communes rurales ce n'est pas quelque chose qui est aussi facile que cela. Plus on est proche, plus on touche les gens".

"Convaincre les récalcitrants"

Ce samedi, 70 personnes ont été convoquées après avoir été sensibilisées soit par des flyers envoyés par la mairie soit par des tweets émanant de la préfecture. 

Nous avons réussi à convaincre certains récalcitrants et aujourd'hui nous avons 10% de primo-vaccinés qui ont reçu leur première injection

Pascal Parmentelat, maire de Laveline-du-Houx

 

"Nous avons grâce à la proximité de ce centre vaccinal rural" explique le maire Pascal Parmentelat "réussi à convaincre certains récalcitrants et aujourd'hui nous avons 10% de primo-vaccinés qui reçoivent leur première injection". Parmi ceux qui sont venus recevoir leur première dose, il y a ce dépanneur de métier en contact avec beaucoup de personnes: " J'étais un peu sceptique sur le vaccin. La peur peut-être de ne pas savoir ce qu'on nous injecte. Mais comme j'avais peur d'être contaminé et de contaminer mes enfants, je suis venu me faire vacciner et ça c'est bien passé."

Un tutoriel pour aider les autres maires

Après avoir réussi à mettre en place un centre de vaccination éphémère dans sa commune, Pascal Parmentelat a créé un tutoriel pour aider ses collègues maires ruraux pour qu'ils puissent en faire de même chez eux. " Nous en sommes à la quatrième séance de vaccination et mon expérience professionnelle de pompier me permet de bien connaître la gestion de crise. Il me paraissait donc tout-à-fait normal de mettre à la disposition des autres maires toutes les informations relatives aux démarches administratives et aux besoins humains et techniques nécessaires pour ouvrir un centre de vaccination éphémère."

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.