Le nouveau calendrier scolaire ne fait pas le bonheur des stations vosgiennes

En regroupant dans la même quinzaine les vacances d'Alsace et de Lorraine (jusqu'alors décalées), le nouveau zonage a provoqué un afflux de vacanciers début février. D'autant plus que les Nordistes et même les Belges étaient sur le même créneau. Le reste des vacances, à l'inverse, était trop calme.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est un effet pervers de la réforme régionale. Dans l'intention louable d'harmoniser le calendrier à l'intérieur d'une même région, tous les enfants de l'Est avaient les mêmes vacances, du 6 au 21 février 2016.
Auparavant, Alsaciens et Lorrains jouaient séparément. Les hôteliers, restaurateurs et autres loueurs de skis vosgiens pouvaient compter sur un certain lissage de l'activité pour ces vacances d'hiver, qui sont le sommet de la saison.


Mardi gras

Pire, nos amis nordistes, grands amateurs des Vosges, se retrouvent également dans la même tranche. Et pour couronner le tout, le "Mardi gras" des petits Belges tombait cette année dans la semaine du 6 au 14.
Résultat, il a fallu cette semaine-là refuser du monde. Et a contrario, la fin des vacances d'hiver (qui s'étalaient jusqu'au 6 mars) a vu chuter la fréquentation sur les pistes, malgré le retour de la neige...
Un bilan en demi-teintes, avec Franck Lemaire, Ecole du Ski Français... et Philippe Poirot, de l'Office de Tourisme de la Bresse.
le nouveau calendrier scolaire n'a pas avantagé le tourisme vosgien. ©F3 Lor