Vosges : nouveau défi pour Stéphane Brogniart, relier le Mont Blanc depuis le Hohneck en ligne droite

Top départ sous le soleil lundi 2 mai 2022 pour Stéphane Brogniart. Le Vosgien veut relier le Hohneck au Mont Blanc dans un trek en ligne droite. Un nouvel exploit en vue pour le natif de Rochesson.

Il fait cinq degrés ce matin au sommet du Hohneck mais la cinquantaine de personnes venues accompagner le départ de Stéphane Brogniart réchauffent l’atmosphère. Un départ prévu à dix heures tapantes et heureux présage, sous le soleil. La visibilité est parfaite et depuis le sommet vosgien, il est possible de distinguer la chaine des Alpes ainsi que son point culminant : le Mont Blanc.

A vol d’oiseau, 240 kilomètres séparent les deux sommets mais comme le Rochenat ne vole pas encore, quoique la légèreté de sa foulée même dans les terrains les plus difficiles pourrait le laisser penser, il s’est astreint de son propre aveu à un entrainement féroce. Le nouveau défi de l’aventurier vosgien n’est pas mince : relier le Hohneck et le Mont Blanc en ligne droite en s’autorisant une déviation maximale de 400 mètres en fonction des obstacles rencontrés sur un azimut rectiligne.

Stéphane Brogniart s’imposera des étapes de 15 à 20 kilomètres si tout va bien avec pour seul ami un sac à dos pesant 25 kilos. C’est beaucoup et bien peu pour assurer la survie quotidienne du sportif. Tous ceux qui ont pratiqué la montagne savent qu’organiser un sac est une science. Règle de base : étaler sur une table tout ce qui est indispensable et en retirer la moitié !

L’homme va pratiquer aussi une forme d’ascèse  puisqu’il ne consommera que 2500 Kcal par jour jusqu’au premier ravitaillement au lieu de 3 000 à 3 500 Kcal nécessaires à un sportif de haut niveau. Le périple jusqu’au toit de l’Europe devrait durer entre 15 et 18 jours.