Une épreuve des examens partiels de 1ère année de médecine annulée pour une panne de courant !

3000 étudiants de la faculté de médecine de Lille vont devoir repasser une épreuve des "stressants" partiels de 1ère année. A cause d'une panne d'électricité de quelques minutes à Gayant Expo Douai.

L'épreuve avait lieu dans la salle Gayant Expo à Douai.
L'épreuve avait lieu dans la salle Gayant Expo à Douai. © yoann59
La panne n'a duré que quelques minutes à la toute fin de l'épreuve de physique/bio-physique. Un noir total pendant une minute avant que les lumières de secours ne se mettent en route. Suffisant selon la faculté de médecine pour annuler l'épreuve. 3000 étudiants qui étaient à Gayant Expo pour passer les partiels de 1ère année de médecine devront revenir au même endroit le 7 janvier prochain. 

Dans un e-mail envoyé aux étudiants, Didier Gosset, président du jury de cet examen explique que cette panne "a clairement engendré une inégalité entre les étudiants. D'une part, les étudiants bénéficiant d'un aménagement (NDLR : étudiants handicapés notamment), composant à Lille, n'ont eu aucune perturbation. D'autre part, l'éclairage de secours de Gayant-Expo éclairait correctement certaines zones, en en laissant d'autres dans la pénombre et l'éclairage principal est revenu dans les halls de façon non simultanée. A la faveur de cet évènement, certains étudiants ont pu échanger entre eux, d'autres ont reporté des données sur leurs grilles en se trompant de ligne..."

Eviter les contestations

Les examinateurs ont pourtant laissé 10 minutes supplémentaires aux candidats à la suite de la panne et la plupart des étudiants semblaient avoir fini (la panne s'est déclenché à 5 minutes de la fin). L'e-mail envoyé dans la soirée a donc surpris certains étudiants.
La fac de médecine veut sans doute, avec cette décision, éviter tout procès ou contestation dans une épreuve dont l'enjeu est capital pour les étudiants.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université