Cet article date de plus de 8 ans

Le Conseil constitutionnel ne fait pas revenir Depardieu

Pour Gérard Depardieu, la décision du Conseil constitutionnel de censurer la taxation à 75% des contribuables les plus aisés "ne change rien" à son installation en Belgique, a-t-il dit dimanche dans Le Parisien.
"Il faut les laisser parler", a lancé dans Le Parisien Dimanche l'acteur français, exilé fiscal à Néchin en Belgique, à propos des responsables politiques. "Tout cela m'est complètement égal. Cela ne change rien", a affirmé Gérard Depardieu, assurant que la décision du Conseil constitutionnel ne le fera pas changer d'avis sur son départ pour la Belgique.

Par ailleurs, le chanteur Didier Barbelivien, qui a toujours payé ses impôts en France, a estimé dans le journal qu'"il y a des réformes de fond plus importantes à faire pour trouver de l'argent".

Le Conseil constitutionnel a infligé samedi un camouflet au président François Hollande en annulant la taxation à 75% pour les plus riches contribuables, sa mesure la plus emblématique et controversée, que le gouvernement a aussitôt promis de rétablir dans une nouvelle version.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gérard depardieu people politique