• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Accident de Haute-Avesnes : le chauffard qui avait pris la fuite s'est présenté à la gendarmerie

La conductrice comparaissait devant le tribunal d'Arras. / © France 3 Nord Pas de Calais
La conductrice comparaissait devant le tribunal d'Arras. / © France 3 Nord Pas de Calais

Deux jours après un accident de la route qui a coûté la vie à un jeune homme, une automobiliste comparaissait ce mardi devant le tribunal d'Arras pour homicide involontaire par conducteur, aggravé par délit de fuite. 

Par Laurent Navez

La conductrice, une femme d'une trentaine d'années, résidant à Aubigny en Artois s'est présentée spontanément à la gendarmerie samedi soir. Une démarche conseillée par ses proches qui avaient entendu l'appel à témoin lancé dans la journée par les enquêteurs, suite à un accident de la route survenu tôt le matin même. Un homme d'une vingtaine d'années avait été fauché par une voiture alors qu'il marchait le long de la D939, à hauteur de Haute-Avesnes, entre Arras et Saint Pol sur Ternoise. Les gendarmes d'Aubigny-en-Artois ont découvert son corps sans vie après avoir été alertés par une personne qui l'accompagnait. Leur voiture était tombée en panne et ils tentaient de rejoindre Aubigny à pied. 

Assoupissement

Selon le commandant de la brigade de gendarmerie de Saint-Pol sur Ternoise, présent lors de la déposition, la jeune femme semblait effondrée,  profondément marquée par le drame. Elle dit s'être assoupie au volant et ne pas avoir eu conscience de la gravité de l'accident au moment ou il s'est produit. Réveillée par le bruit d'un choc, elle dit avoir continué sa route, pensant avoir percuté un poteau, rien d'autre.
C'est donc sa famille qui a fait le rapprochement avec l'appel à témoin et lui a conseillé de se présenter à la gendarmerie.

Homicide involontaire aggravé  

La conductrice, inconnue des services de police, comparaissait ce mardi selon la procédure de compararution immédiate devant le tribunal d'Arras. Poursuivie pour homicide involontaire par conducteur, aggravé par délit de fuite, elle risque jusqu'à sept années d'emprisonnement.  
L'affaire a été renvoyée au 4 février, l'automobiliste a été laissée en liberté et placée sous contrôle judiciaire




A lire aussi

Sur le même sujet

Refus de prélèvement ADN : Xavier Mathieu condamné en appel

Les + Lus