Calais : la dentelle nous en met "Plein les yeux!" avec une nouvelle exposition

Publié le Mis à jour le
Écrit par Frédérique Béal
Isabelle Adjani a porté cette robe dans le film "La reine Margot" de Patrice Chéreau
Isabelle Adjani a porté cette robe dans le film "La reine Margot" de Patrice Chéreau © France3 Nord Pas-de-Calais

La Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais nous en met "Plein les yeux!" avec une exposition sur la mode. Des robes cousues de fils d'or et d'argent, couvertes de bijoux ou de dentelles, empruntées à de grands couturiers ou sorties de films comme "La reine Margot" avec Isabelle Adjani.

La Cité de la Dentelle et de la Mode de Calais nous fait découvrir des parures extraordinaires des élites d’hier et d’aujourd’hui. Comment les rois, princes, aristocrates, grands bourgeois ou encore les stars s’habillaient-ils les grands jours ? Fraises renaissance, corsets qui affinent la taille, robes à paniers ou à crinoline, broderies qui scintillent de mille feux.


La mode liée à une identité sociale

"Il s'agit de montrer qu'à travers l'histoire, la mode a toujours recherché la performance, la démonstration publique de soi-même, liée à l'identité sociale", commente Isabelle Paresys, co-commissaire de l'exposition. Celle-ci commence au 16e siècle, une "période mal connue mais déterminante dans l'histoire de la mode, un moment où le vêtement spectacle éclot". C'est là que la fraise, ce col bouffant, devient populaire parmi les élites, fabriquée dans un textile "lui-même spectaculaire et dont la fabrication relève de la performance : la dentelle", sourit Isabelle Paresys.
C'est l'époque où la mode commence à déformer les corps, à étendre les volumes et à contraindre les tailles: le vertugadin précède la crinoline et le corset fait son apparition.
durée de la vidéo: 01 min 52
Calais : expo "Plein les yeux!" cité de la Dentelle et de la Mode

Peintures et costumes

Pour illustrer son propos, l'exposition a recours à des peintures et des reproductions, mais surtout les robes et pourpoints impressionnants présentés aux visiteurs. Grâce à des costumes de films, comme ceux de La Reine Margot ou d'Autant en emporte le vent, mais aussi aux créations d'Ollivier Henry, professeur de broderie, ou encore à des pièces contemporaines, inspirées par l'histoire, signées Thierry Mugler ou Jean-Paul Gaultier. Cousue de fil d'or et d'argent, couverte de bijoux et de dentelle, la robe est un deuxième squelette, sublimé par la richesse et le volume des matériaux. 


Essayer une crinoline ou un pourpoint

Le visiteur est même invité à entrer dans la "costumerie", partie de l'exposition interactive où adultes comme enfants peuvent essayer crinoline, pourpoint et fraise, une épreuve plus physique qu'on ne pourrait l'imaginer. Une dame, au 17e siècle, pouvait avoir besoin de deux servantes et mettre presque une heure pour  s'habiller!


Des codes vestimentaires qui ont traversé les siècles

"Les princes de cette époque-là, cherchaient à éblouir par la magnificence des ornements. Des broderies de fil d'or et d'argent" rappelle Shazia Boucher, attachée de conservation. Des codes vestimentaires qui ont traversé les siècles jusqu’à être réinterprétés aujourd’hui encore. De Chanel à Jean-Paul Gaultier en passant par Givenchy ou Thierry Muggler, les grands couturiers s'inspirent de l'histoire et la détournent désormais pour leurs créations extravagantes et éblouissantes.

A voir jusqu'au 28 avril !

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.