• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le LOSC, tenu en échec par Troyes, avance toujours au ralenti

Marko Basa, / © PHULIPPE HUGUEN / AFP
Marko Basa, / © PHULIPPE HUGUEN / AFP

Le LOSC, mené après une demi-heure de jeu, a concédé le nul à domicile samedi (1-1) face à des Troyens relégables et continue d'avancer au ralenti après les deux revers subis lors des deux dernières journées de Ligue 1 contre Nice et à Paris.

Par AFP

Les hommes de Rudi Garcia, qui n'ont toujours pas remporté de victoire en L1 depuis le début de l'année, stagnent dans le ventre mou du classement à la 10e place.

Malgré une bonne entame de match, avec une frappe croisée à côté de Nolan Roux (1), un tir enroulé de Tulio de Melo claqué par Thuram (7) et un ballon sauvé devant sa ligne par Nivet suite à une tête du même De Melo (8), ce sont les Troyens qui ont ouvert le score d'une lourde frappe de Camus (30).
Après avoir éliminé d'un crochet Sidibé, le milieu troyen décochait une frappe puissante des vingt mètres qui prenait à revers le portier lillois Steve Elana.
Revenu avec de meilleures intentions après la pause, Lille a multiplié les attaques stériles et aurait même pu encaisser un second but de Troyes si Camus avait réussi sa reprise seul face au but sur un centre en retrait de Nivet (56).

1er but d'Origi


Mais c'est finalement par Dimitri Payet, l'un des rares à surnager côté lillois, qu'est venue la réaction et l'égalisation lilloise. Sur un centre millimétré du
Réunionnais lobant la défense troyenne, le jeune Belge Divock Origi, qui venait d'entrée en jeu à la 68e à la place Roux, catapultait le ballon dans les buts de Thuram (75) et inscrivait son premier but en L1, permettant ainsi à Lille d'éviter une nouvelle déroute.
LOSC / Troyes 1-1

Les réactions


Rudi Garcia (entraîneur de Lille): "C'est insuffisant mais rien ne sert de regarder le classement. Il faut rapidement regagner un match pour retrouver de la confiance. Même avec des événements contraires, on arrive à revenir mais on ne prend qu'un point. Il faut faire le dos rond, on est dans une période
délicate. Tout le monde est déçu et frustré car on veut faire mieux mais l'attitude est bonne. Tout le monde se donne et personne ne triche donc il n'y a pas de raison de pointer le plan mental. Ca augure des lendemains plus chantants. Il n'y a pas de raison que ça ne tourne pas
."

Nolan Roux (attaquant lillois): "On manque d'efficacité et de réussite en ce moment donc forcement on est déçus. Inconsciemment on a du coup moins de confiance. On ne cadre pas donc on ne marque pas ou peu et derrière on prend un but et on doit courir après le score."

A lire aussi

Sur le même sujet

Les agriculteurs de l'Aisne font les comptes après les intempéries du 5 juin

Les + Lus