José Bové s'oppose à "l'usine des 500 vaches" dans la Somme

Le Vice-Président de la Commission de l'Agriculture du Parlement Européen, José Bové, demande de prendre d’urgence les mesures nécessaires pour stopper ce projet.
Les associations ont décidé de manifesté à Paris le 3 mars prochain.

"l’usine de 500 vaches dans la Somme est un projet inacceptable." : c'est en ces termes que s'exprime José bové dans un communiqué de presse. "Cela va à l'encontre de ce qui se fait au niveau européen".

En effet, le Préfet de la Somme vient de donner son feu vert à la création d’une usine à lait de 500 vaches et non plus de 1000 vaches (ce qui était prévu à l'origine).

Mais pour le Député européen : "le Président de la République française, François Hollande vient d’affirmer à Strasbourg que les éleveurs traversaient une crise grave et durable. Il a également déclaré qu’il était favorable à un plafonnement des aides et au maintien du verdissement de la PAC. Dans un tel contexte la décision du Préfet de la Somme d’autoriser la création d’une usine hors-sol de 500 vaches est proprement scandaleuse et inadmissible." 

José bové demande donc à la Ministre de l’Environnement Madame Batho et au Ministre de l’Agriculture Monsieur Le Foll "de prendre d’urgence les mesures nécessaires pour stopper ce projet combattu depuis des années par les riverains ainsi que par les habitants et les paysans de cette région.
J’invite également les députées du département de la Somme à se mobiliser rapidement pour empêcher que ce projet agro-industriel aberrant ne puisse voir le jour."



Des recours pour s'opposer au projet vont être mis en place. 

Il était notre invité ce mercredi 6 janvier en direct du Parlement Européen de Strasbourg. Écoutez sa rédaction : 






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement