• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Victoires de la musique : Ronchin à l'unisson derrière Skip The Use

Une banderole sur le fronton de la mairie de Ronchin pour encourager Skip The Use aux Victoires de la Musique. / © mairie de Ronchin
Une banderole sur le fronton de la mairie de Ronchin pour encourager Skip The Use aux Victoires de la Musique. / © mairie de Ronchin

On les dit Lillois, mais les rockeurs de Skip The Use sont en réalité originaires de Ronchin, cité mitoyenne de la capitale des Flandres. Ce vendredi soir, le groupe est nominé aux Victoires de la Musique, et toute la ville retient son souffle.

Par Myriam Schelcher

Ronchin les connaît bien, les gars de Skip The Use. Il y a quinze ans déjà, alors que les rockeurs nordistes jouaient encore dans la formation punk Carving, la ville leur prêtait déjà une salle pour répéter. C'est la fierté de Ronchin, cette "Caz'Rock" :  trois salles de répétition entièrement dévolues aux musiques actuelles et prêtées gratuitement aux talents locaux.
Ce vendredi soir, si Skip The Use remporte le trophée du meilleur album rock de l'année aux Victoires de la Musique, ce sera assurément aussi une victoire de la ville qui les a vus naître, et a couvé avec confiance et bienveillance leurs généreux décibels adolescents.
"Quel que soit le résultat ce soir, ce sera de toute façon une grande victoire pour la politique culturelle de la ville", se réjouit  Ulrich Vanacker, l'adjoint à la culture de Ronchin.


Un sacré chemin depuis les premiers concerts au "Chicon gratin" de Lomme

L'élu est un fan de la première heure, un ami aussi. Il a été au collège avec deux membres du groupe, et Jay le bassiste est parrain de son fils.
Il évoque avec émotion les premiers concerts au "Chicon gratin" à Lomme : "On y croyait déjà à l'époque. On les a vus évoluer vers de nouvelles musicalités, passer de Carving à Skip The Use, littéralement "changer les habitudes", c'est ce qu'ils ont fait, et continuent de faire."


A Ronchin, ils sont restés eux mêmes

Ulrich Vanacker parle de gars qui sont restés eux mêmes, allant à la boulangerie ou cherchant leurs enfants à l'école comme tous les citoyens de Ronchin. Deux des membres du groupe habitent encore la ville, Mat, le chanteur de Skip The Use, a toujours ses parents sur place.
Jay, bassiste du groupe, est président de Caz'rock, les fameuses salles de répétition municipales. "Mat et Jay le disent souvent, grâce à Caz'Rock, on a le temps de prendre son temps", poursuit l'adjoint. C'est comme ça qu'ils ont eu le temps de devenir ce qu'ils sont. C'est une grande fierté."


Toute une ville fière de son groupe

Fierté, un mot qui revient souvent dans la bouche d'Ulrich Vanacker, à l'évocation du groupe qui concourt pour la deuxième fois aux Victoires de la musique, l'an dernier dans la catégorie "révélations scène", cette année pour le meilleur album rock
"J'ai l'ascenseur émotionnel qui grimpe au fur et à mesure que la journée avance", confie encore l'ami du groupe, qui espère bien faire la fête toute la nuit en cas de victoire.


Même le maire est fan

Il assure encore que le maire Alain Rabary, est un vrai fan lui aussi, et que toute la ville est derrière son groupe. "Au nom de tout le Conseil municipal, nous leur disons un grand M..."
Voilà qui est dit, et entendu. 






A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus