• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Valenciennes : Foued Kadir, sa nouvelle vie à l'OM

Foued Kadir. / © AFP
Foued Kadir. / © AFP

En 1993, quand éclate l'affaire VA-OM, Foued Kadir n'avait que 10 ans, et poussait la balle à Martigues. Vingt ans plus tard, l'international algérien a bouclé la boucle en rejoignant cet hiver l'OM avec lequel il va affronter samedi son ancien club de Valenciennes.

Par AFP

"Espion, moi ? Non, ce n'est pas le bon terme, mais c'est vrai que Valenciennes pour moi c'est encore tout récent, j'étais là-bas il y a quelques semaines" a déclaré Kadir.

Principale recrue marseillaise lors du mercato d'hiver, Kadir découvre tout juste le centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus. Car à peine son contrat signé avec l'OM, l'international de 29 ans partait disputer la Coupe d'Afrique des Nations avec l'Algérie.
Avec deux matches sous ses nouvelles couleurs, le milieu de terrain offensif a été titularisé dès sa deuxième apparition il y a une semaine lors du match nul face à Evian/Thonon.

"On nous reconnaît dans la rue"


A-t-il l'impression d'avoir changé de planète depuis qu'il a quitté le Nord, où il a passé presque quatre saisons, après avoir connu la L2 avec Amiens et le National avec Cannes ? "Par rapport à Valenciennes, il y a plein de petites choses qui changent, la médiatisation, on nous reconnaît dans la rue,
on ne nous parle que du match qui arrive
", admet-il.
Principal artisan de la victoire (4-1) de VA fin septembre lors de la 7e journée, qui mettait abruptement fin à une série de six victoires pour les Marseillais et auteur notamment du 3e but valenciennois, Kadir ne veut pas en rajouter: "J'en ai parlé avec d'autres joueurs, ils ont la haine de l'aller. Ils restaient sur
six matches invaincus, ils l'ont en travers de la gorge
".

Plus le choix

Samedi, face à lui, il retrouvera une équipe qui "viendra ici pour d'abord bien  défendre mais aussi ressortir des ballons propres". Et le Martégal de mettre en garde ses partenaires, s'il en était encore besoin, face au talent de Le Tallec, auteur de deux buts à l'aller: "Ce sera un danger, il faudra absolument se méfier de son très bon jeu de tête, il va falloir le surveiller de près".

Les deux joueurs, très amis, ont du reste déjà commencé à "se chambrer oui, et la température commence à monter". VA arrivera avec la même détermination que d'autres "petits" que le Vélodrome n'effraie plus tout autant que par le passé. "Il y a eu à Valenciennes des départs au mercato, des blessures mais aussi des arrivées, pour tout cela en ce moment c'est un peu plus dur pour eux. Mais quand j'étais dans +ma petite équipe+, on avait une motivation supplémentaire pour jouer les grosses".

"Ce qui est sûr, ajoute encore l'auteur de six buts cette saison avec son ancien club, c'est qu'il n'y a qu'une chose qui compte pour nous, c'est la victoire. Quelle que soit la manière, il faut prendre les trois points". Elie Baup, son entraîneur, ne se fait du reste pas de souci sur la motivation de son nouveau joueur: "Il a l'envie d'être brillant, de réussir son match face à son ancienne équipe. C'est d'ailleurs souvent comme ça que ça se passe pour des
joueurs offensifs. Ils marquent souvent face à leur ancienne équipe. Je souhaite que cela se passe comme ça pour Foued
".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les concerts puis confidences d'Arno et de Dick Annegarn

Les + Lus