• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Maison “hantée“ de Mentque-Nortbécourt : les locataires à l'hôpital après de nouveaux ”phénomènes”

Les locataires, hospitalisés, ont fui la maison prétendument "hantée" / © France 3 Nord Pas-de-Calais
Les locataires, hospitalisés, ont fui la maison prétendument "hantée" / © France 3 Nord Pas-de-Calais

Un nouvel épisode est survenu, mardi, dans l'affaire de la maison prétendument "hantée" de Mentque-Nortbécourt. Les locataires ont été hospitalisés après avoir été frappés par des "chaises qui volent". La mairie cherche à les reloger. 

Par YF avec Alice Rougerie

Il y a quelques jours nous vous parlions de cette histoire de fermette prétendument "hantée" dans le village de Mentque-Nortbécourt, près de Saint-Omer. Mardi soir, un nouvel épisode s'est produit. Les trois locataires ont été conduits à l'hôpital après avoir été victimes, disent-ils, de nouvelles manifestations surnaturelles. Selon eux, des chaises auraient volé, blessant au crâne l'un d'entre eux. Tous ont été pris en charge, sous le choc, par les pompiers.

DMCloud:57159
Les locataires de la maison "hantée" à l'hôpital
Reportage d'Alice Rougerie et Benoît Bugnicourt.
Depuis mardi, donc, les volets de la maison sont restés fermés. Dans le village - qui compte près de 600 habitants - certains ont bien du mal à croire à ces histoires d'"esprit frappeur". "Ils vont faire devenir tout le monde cinglé avec ça", s'énerve un voisin. "Il n'y a jamais eu de problème avant, je ne vois pas pourquoi il y en aurait maintenant".

Une maison entièrement rénovée il y a deux ans


Reste le témoignage du maire du village, Jean-Marie Béclin, qui dit avoir été lui même témoin de ces phénomènes à l'intérieur de la maison : une orange qui traverse une pièce, des chaises qui volent ou bien encore des cailloux en lévitation.

Le propriétaire de la maison, entièrement rénovée il y a deux ans, n'apprécie pas du tout cette mauvaise publicité. Selon lui, le problème est ailleurs. "Depuis qu'elle a été mise en location il y a une douzaine d'années, aucun locataire ne s'est plaint", affirme-t-il. "Lorsque les locataires actuels sont venus visiter la maison, ils nous ont dit qu'ils avaient rencontré les mêmes problèmes avant".

Hallucination collective ou farce de mauvais goût ? La mairie, en tout cas, cherche à reloger les trois locataires, aujourd'hui ressortis de l'hôpital. Une demande a été envoyée en urgence à la sous-préfecture de Saint-Omer. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus