• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Valenciennes se satisfait d'un point face à Saint-Etienne (et rend service au LOSC)

Sankhare (VAFC) face à Sissoko (Saint-Etienne). / © AFP
Sankhare (VAFC) face à Sissoko (Saint-Etienne). / © AFP

Ce point du match nul (0-0) en match avancé de la 32e journée de la Ligue 1 est une bonne opération pour le VAFC qui restait sur deux défaites en Championnat, et prend au passage un point de plus pour le maintien (37 points désormais). Saint-Etienne à la lutte pour l'Europe avec le LOSC, est freiné.

Par AFP

Face à une équipe mal en point (7 points en 12 matches avant vendredi), Saint-Etienne est passé à côté d'une bonne occasion d'assurer sa 3e place à l'issue de la journée. Les Verts pourraient se faire doubler par Lyon, qui accueillera Toulouse dimanche, voire Lille, qui recevra Marseille lors du dernier match de la journée.
DMCloud:57463
VAFC-Saint-Etienne 0-0
Au stade du Hainaut de Valenciennes, la vitesse des Stéphanois Mollo, Hamouma et Aubameyang n'a pas suffi. Mollo s'est pourtant régalé face à un Rudy Mater complètement dépassé et remplacé à la pause par Kenny Lala.

Valenciennes moins exposé après la pause


Mais les Stéphanois n'ont pas réussi à cadrer leurs frappes. Ce fut le cas d'Aubameyang, parfaitement à l'affût après une mauvaise passe en retrait de Mater (15), d'Hamouma, qui s'était bien emmené le ballon (21), de Mollo (27) et d'Aubameyang à nouveau, mais cette fois de très peu à côté (45+1).

Valenciennes, qui n'a toujours gagné qu'un match en 2013, a eu beaucoup d'approximations dans le jeu mais s'est quand même créé quelques situations dangereuses. Le jeune Opa Nguette, encore titularisé en pointe, a été trop court de la tête en début de match (10) puis le pied gauche de Danic a trouvé un très bon Ruffier (27).

 La satisfaction vient aussi du fait de ne pas avoir encaissé de but, ce qui n'était plus arrivé au VAFC depuis le 23 février (0-0 contre Toulouse, 26e journée).

Saint-Etienne a été nettement moins à l'aise après la pause. Valenciennes s'est notamment retrouvé beaucoup moins exposé sur son côté droit après le remplacement de Mater par Lala et a mieux construit ses attaques. Sans toutefois réussir à inquiéter Ruffier. En dehors d'une frappe d'Aboubakar juste à côté, à la dernière minute (90).

Les réactions 

Daniel Sanchez (entraîneur de Valenciennes) : "C'est un bon point de pris. On est dans une situation difficile, alors prendre un point face au troisième, c'est pas mal. On a fait une bonne deuxième période, en première, on était timides, fébriles. On sentait qu'on pouvait beaucoup. On a un manque de
confiance dans l'utilisation du ballon, on jouait trop bas. En deuxième période, en étant plus haut, en jouant dans le camp stéphanois, ça a été tout de suite beaucoup mieux. On a eu la balle de match, mais pour marquer il faut cadrer. Cette deuxième période me laisse quand même des espoirs. A la mi-temps, je me suis évertué à parler de confiance, à leur remettre la tête à l'endroit. Je me suis attaché à faire appel à plus de fierté et d'orgueil et cette deuxième période doit nous faire repartir sur de bonnes bases. Le fait de ne pas encaisser de but est aussi une bonne chose
."

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus