Affaire Redoine Faïd : la sécurité des prisons françaises est-elle suffisante ?

La prison de Sequedin. / © orchestre national de lille (officiel)
La prison de Sequedin. / © orchestre national de lille (officiel)

Fin de cavale pour Redoine Faïd. Le fugitif a été interpellé la nuit dernière dans un hôtel de Seine-et-Marne, en grande banlieue parisienne, un mois et demi après sa spectaculaire évasion de la maison d'arrêt de Sequedin. Depuis qu'est-ce qui a changé ?

Par Jean-Luc Douchet

Soulagement et questions

Ce matin, l'avocat des gardiens de prison pris en otage pendant l'évasion de Faïd le 13 avril dernier et les syndicats pénitentiaires se disent "ravis" par l'arrestation du braqueur mais inquiets de ne pas avoir été "entendus à propos des demandes de mesures de sécurité supplémentaires".

Pour Cédric Desprez, délégué FO-pénitentiaire pour le Nord Pas-de-Calais, "contrairement à la Ministre de la Justice , on considére qu'il y a eu une faille" lors de l'évasion de Faïd.
Selon Etienne Dobremetz, délégué de l'UFAP-UNSA Justice à Sequedin, malgré plusieurs évasions de détenus ces dernières années, "il n'y a aucune prise de conscience, on ne tire aucune conséquence de ces évasions toutes plus violentes les unes que les autres".

Des prisons surpeuplées


Selon un récent rapport du Conseil de l'Europe publié le 3 mai dernier, la situation et la sécurité des prisons françaises a de quoi inquiéter.
Les prisons françaises sont surpeuplées, comme ses voisines européennes.
Avec une densité carcérale (rapport entre le nombre de places de détenus et le nombre de places) de 113,4, la situation ne semble pourtant pas pire en France qu'ailleurs.
En septembre 2011, les prisons européennes étaeint exploitées au maximum de leur capacité, avec une moyenne de 99,5 détenus pour 100 places.
Le rapport conclut : "la surpopulation est un problème dans la moitié des administrations pénitentiaires européennes".
A Sequedin, les syndicats étaient déjà montés au créneau en décembre 2012.
Ils dénonçaient déjà "des cellules doublées, voire triplées". Dans certains bâtiments ils parlaient alors de 680 détenus, pour 420 places.

Et vous qu'en pensez-vous ?

Ce contenu n'est plus disponible
Trouvez-vous que la sécurité dans les prisons françaises est suffisante ? Ou au contraire, trouvez-vous que nos prisons manquent clairement de moyens pour assurer la sécurité du personnel pénitentiaire ?

Que vous inspire l'évasion spectaculaire de Rédoine Faïd du 13 avril dernier ? Cela peut-il se reproduire ? En  a-t-on tiré tous les enseignements ?
Le gouvernement a-t-il selon vous pris des mesures nécessaires ou au contraire l'Etat n'a pas les moyens de changer dans l'immédiat la situation des prisons ? Ces prisons vous inquiètent-elles ?

Vos commentaires et questions dans le module ci-dessous.

On en parle ce soir dans LE + du JT régional de France 3 Nord Pas-de-Calais de 19h. Notre invité sera Etienne Dobremetz, délégué de l'UFAP-UNSA Justice à la maison d'arrêt de Sequedin. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus