Le braqueur Redoine Faïd arrêté en Seine-et-Marne après 6 semaines de cavale

A gauche, l'hôtel de Pontault-Combaut où Redoine Faïd a été arrêté cette nuit. / © MAXPPP
A gauche, l'hôtel de Pontault-Combaut où Redoine Faïd a été arrêté cette nuit. / © MAXPPP

Redoine Faïd s'était évadé de la maison d'arrêt de Sequedin (Nord) le 13 avril. Les policiers l'ont arrêté dans la nuit de mardi à mercredi dans un hôtel de Seine-et-Marne.

Par EM avec AFP

C'est la fin de six semaines de cavale pour Redoine Faïd. Après son évasion spectaculaire de la maison d'arrêt de Sequedin (Nord) il y a un mois et demi, le braqueur a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi 29 mai dans un hôtel de Seine-et-Marne. On pouvait le penser loin, en Belgique, en Israël ou ailleurs... Il faisait d'ailleurs l'objet d'une traque mondiale.

Redoine Faïd, braqueur récidiviste et dangereux (...) a été interpellé cette nuit à 3h dans un hôtel de Pontault-Combault, où il résidait depuis quelques jours en compagnie d'un complice de cavale.


Mais les policiers ont finalement cueilli l'homme le plus recherché de France en grande banlieue parisienne, dans un hôtel de Pontault-Combault. "Redoine Faïd, braqueur récidiviste et dangereux (...) a été interpellé cette nuit à 3h dans un hôtel de Pontault-Combault, où il résidait depuis quelques jours en compagnie d'un complice de cavale", a annoncé le ministère de l'Intérieur.

L'hôtel est situé à une cinquantaine de mètres de la nationale 104, la Francilienne, près d'un Buffalo Grill et en face d'un magasin de pièces détachées pour motos. Il est à seulement 300 mètres du cimetière où est enterrée Aurélie Fouquet, la policière municipale tuée lors de la fusillade de l'autoroute A4. Redoine Faïd est soupçonné d'y avoir participé.
Le ministre de l'intérieur Manuel Valls a félicité ses troupes "pour l'enquête minutieuse et efficace qu'ils ont bouclée en moins de six semaines sous la direction de l'autorité judiciaire". Manuel Valls "a une pensée particulière pour les proches et les collègues d'Aurélie Fouquet, "sauvagement tuée voici trois ans" lors de la fusillade sur un rond point de Villiers-sur-Marne.

##fr3r_https_disabled##
video arrestation pontault

Un employé de l'hôtel a été témoin de l'arrestation, il en a fait le récit à France 2 : "Il y avait beaucoup de bruit, des gens qui criaient, ça tapait dans tous les sens", raconte-t-il. "Je n'ai pas entendu de coups de feu", précise-t-il. "Quand je me suis penché à la fenêtre, j'ai vu qu'il y avait des policiers armés jusqu'aux dents, avec des gilets pare-balles, des cagoules. J'ai pensé que ça pouvait être le Raid".

##fr3r_https_disabled##
temoignagearrestation

Plusieurs armes ont été saisies lors de l'interpellation du braqueur. Une voiture a également été saisie. L'homme avec qui Rédoine Faïd a été interpellé est âgé de 29 ans. Il est connu des services de police et de la justice, mais "ce n'est pas le même niveau que Faïd", selon une source policière.

Redoine Faïd  "va être entendu dans les heures et les jours qui viennent". Il pourrait être transféré à Lille dans la journée où il serait interrogé par le juge d'instruction chargé du dossier.

L'enquête continue


Car si Faïd va retourner derrière les barreaux, l'enquête n'est pas terminée. Elle devra établir les complicités dont il a bénéficié, durant sa cavale mais aussi pour une évasion visiblement minutieusement préparée. Il s'était enfui à l'aide d'une arme et d'explosifs. Il avait aussi revêtu une tenue de gardien pour sortir de l'enceinte de la prison.

"Manifestement, il a bénéficié d'une ou plusieurs complicités", avait dit le procureur de Lille qui souhaitait notamment comprendre "comment dans la prison il a pu se retrouver en possession d'explosifs et d'une arme". Pour beaucoup d'enquêteurs, Faïd a fatalement bénéficié de complicités internes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus