• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Qui est Redoine Faïd, évadé de la prison de Sequedin ?

Redoine Faïd pose avec son livre autobiographique en 2010. / © MAXPPP
Redoine Faïd pose avec son livre autobiographique en 2010. / © MAXPPP

Condamné à 18 ans de prison pour braquage, libéré en 2009, Redoine Faïd, qui s'est évadé ce samedi matin de la prison de Sequedin est considéré comme dangereux. Il disait être repenti mais a été de nouveau arrêté en 2011, soupçonné du meurtre d'une policière.

Par EM avec AFP

Né à Creil

Redoine Faïd a 40 ans. Après une "solide expérience de voleur", cet "ambitieux", originaire d'une cité de Creil (Oise) et auteur de son premier vol à main armée à l'âge de 18 ans, désirait "une ascension sociale dans le monde de la délinquance", confiait-il dans le documentaire "Caïds des cités, le nouveau grand banditisme", réalisé par Jérôme Pierrat et diffusé en janvier 2011 sur Canal Plus.

Redoine Faïd, s'est notamment inspiré dans le passé du film "Heat", de Michael Mann, dans lequel un policier incarné par Al Pacino pourchasse un braqueur à l'explosif joué par Robert De Niro, des idoles du braqueur originaire de l'Oise. "Le cinéma a été pour moi un mode d'emploi pour braquer", confie-t-il ainsi à LCI au moment de la sortie en 2010 de son autobiographie, "Braqueur, des cités au grand banditisme". S'inspirant de "Heat", pour un braquage, il avait ainsi revêtu un masque de hockey sur le visage, un "clin d'oeil" à Michael Mann.
heat

Condamné pour braquage

En 1999, Redoine Faïd est condamné pour une affaire de braquage à 18 ans de réclusion. Il est libéré au printemps 2009 après une dizaine d'années en détention, avec l'interdiction de fréquenter certains lieux et certaines personnes.

"Repenti", selon son autobiographie

En 2010, un an après sa sortie de prison, Redoine Faïd, affirme dans son autobiographie avoir "enterré son passé". « Mes vieux démons sont morts, désormais, je ne m’occupe que de mon présent », dit-il alors à Rue 89. 
redoine faid

Recherché par la police

En janvier 2011, Redoine Faïd est de nouveau en cavale. Il échappe à un coup de filet  dans l'enquête sur la policière municipale tuée lors d'une fusillade dans le Val de Marne, en mai 2010. Aurélie Fouquet avait été tuée à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne) lors d'une fusillade entre un commando de braqueurs, en possession d'armes de guerre, et des policiers près d'une autoroute à une heure d'affluence. C'est "le principal suspect" dans l'affaire de la mort de cette policière municipale, avait dit en juin le préfet de police de Paris Michel Gaudin. 
Ce contenu n'est plus disponible
Redoine Faïd pourrait également être impliqué dans le braquage du fourgon blindé en mars dernier à Roclincourt près d'Arras.

Arrêté à Villeneuve d'Ascq

Fin juin 2011, des policiers de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), dont  "l'anti-gang" de Lille, l'ont interpellé mardi à 14H30 à Villeneuve d'Ascq (banlieue de Lille) et placé en garde à vue à Lille même. Faïd était "peut-être sur le point de participer à un projet de braquage de transport
de fonds dans la région lilloise". 

Incarcéré à Sequedin

En juillet 2011, Redoine Faïd, est incarcéré pour ne pas avoir respecté les mesures d'une libération conditionnelle. Il devait donc rester en prison huit ans, pour purger le restant de sa peine.
Concernant la fusillade de l'A4, le procès n'a pas encore eu lieu. 

Faïd, 38 ans, est également soupçonné d'être impliqué dans l'attaque à l'explosif d'un fourgon de transport de fonds à Roclincourt entre Arras et Lens (Pas-de-Calais), en mars 2011, lors de laquelle les malfaiteurs ont emporté un butin de 2 millions d'euros.

Braqueur intelligent ?

"Il est remarquablement intelligent. J'ai avec lui d'excellentes relations parce que nous nous connaissons depuis longtemps", explique par ailleurs Me Jean-Louis Pelletier, qui défend Redoine Faïd depuis "des années et des années", mettant en avant sa "fidélité".
"Faïd a une intelligence au-dessus de la moyenne", avait également déclaré à l'AFP le journaliste Frédéric Ploquin qui l'avait longuement interviewé.
Surnommé "l'écrivain" par des policiers, depuis l'écriture de son autobiographie, Redoine Faïd parle hébreu, héritage d'une première cavale en Israël.
DMCloud:57641
Portrait de Redoine Faïd




A lire aussi

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus