• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Gaz de schiste : désaccord au sein du gouvernement

Le préfet de l'Aisne autorise un projet de forage à Rozoy-Belvalle / © France 3 Picardie
Le préfet de l'Aisne autorise un projet de forage à Rozoy-Belvalle / © France 3 Picardie

Le ministre du Redressement productif Arnaud de Montebourg souhaite nationaliser l'exploitation écologique du gaz de schiste a indiqué son entourage à l'AFP mercredi. Une prise de position mal vu par certains membres du gouvernement. Notamment par Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture.  

Par Halima Najibi avec l'AFP

En Picardie la mobilisation continue contre l'exploitation du gaz de schiste dans l'Aisne et l'Oise. Une opposition soutenue par les élus du Conseil Régional. le département de l'Aisne est concerné par plusieurs demandes de permis de recherche d'hydrocarbure.
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a critiqué jeudi l'idée avancée par Arnaud Montebourg d'une exploitation "écologique" du gaz de schiste en France par une compagnie publique. "Ce n'est pas cohérent avec le choix qui a été fait lors de la conférence environnementale", a souligné M. Le Foll sur BFMTV/RMC. Le ministre du Redressement productif, qui s'est déjà prononcé par le passé en faveur de l'exploitation du gaz de schiste, "est cohérent avec sa position", mais pour le gouvernement "la cohérence c'est qu'on reste sur la ligne qu'on a définie", a-t-il insisté. Le sujet de l'exploitation du gaz de schiste par une compagnie, qu'elle soit publique ou non, "n'est pas l'objet de la discussion", a estimé le ministre de l'Agriculture. "Au problème qui est posé : est ce qu'on peut imaginer faire des forages avec de la fracturation hydraulique dans la Drôme à côté du Vercors aujourd'hui?", la réponse est "non", a-t-il souligné alors que la France a été le premier pays européen à interdire la fracturation hydraulique en 2011 en raison des risques pour l'environnement.
Arnaud Montebourg a estimé mardi "qu'on arrivera avec la technologie dans très peu de temps au gaz de schiste écologique" et émis le souhait que cette ressource soit exploitée par une compagnie publique pour que la "rente" dégagée serve notamment à financer "la mutation écologique". Le nouveau ministre de l'Ecologie Philippe Martin a répliqué le lendemain en affirmant que "la question d'une exploitation écologique des gaz de schiste ne se pose pas", dans une déclaration écrite à l'AFP.

 / ©
/ ©



Les écologistes tirent à boulets rouges sur le ministre du Redressement productif

Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste au Sénat, a estimé jeudi que le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, partisan d'une exploitation "écologique" des gaz de schiste, était désormais "nuisible" pour l'écologie et le gouvernement. La ministre du Logement Cécile Duflot a taclé son collègue sur Twitter, évoquant en la personne de Philippe Martin, le "seul ministre de l'énergie"

L'ex-ministre de l'Écologie Delphine Batho (PS) demande au Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, de lever "l'ambiguïté permanente" sur les gaz de
schiste. Selon elle il n'y a pas d'exploitation écologique. Les dégâts environnementaux sont indéniables.  

DMCloud:86779
Les gaz de schiste divisent le gouvernement
Avec Benoit Perin, porte-parole du collectif Carmen; Marie-Françoise Bechtel, députée (MRC) de l'Aisne et Jacques Krabal, député-maire de Chateau-Thierry/Reportage Jean-Pierre Rey et Eric Henry

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus